Contre Son Camp Rien à foot

Alex Dupont, braqueur de Ch’tis

Breizh Maduiti |  15 septembre 2015

RenardLe Stade Brestois a réalisé le hold-up de la 6e journée de Ligue 2, en s’imposant (2-1)…à domicile face au RC Lens. Les protégés d’Antoine Kombouaré faisaient grise mine à l’issue d’une rencontre dominée pourtant de la tête et des épaules. Mais voilà, quand ça veut pas, ça veut pas  : un Hartock en feu dans sa cage, des balles perdues dans les panneaux publicitaires de Francis-le-Blé ou sur de pauvres supporters (une plainte à l’encontre de Valdivia a été déposée ce matin au commissariat de la rue Colbert) et une scoumoune incroyable des Rouge et Blanc incapables d’aligner deux passes.

Polar noir et Pierre Bachelet

Derrière ce sombre polar pour les Sang et Or, tout de noir vêtus, un auteur : Alex Dupont. L’entraîneur finistérien s’est véritablement conduit en chef d’une belle équipe de braqueurs. Le rouquin de la rade, Dunquerkois d’origine, se l’est joué à la Spaggiari, le célèbre cerveau du casse de Nice, pour poignarder ses anciens potos du Nord-Pas-de-Calais. Deux uniques occasions franches conclues à chaque fois froidement par les ti zefs et c’est Gervais Martel qui se retrouve à payer l’addition. Une de plus, son ami azéri n’étant toujours pas passé à la caisse depuis un an. Le président clopeur pourra toujours se consoler par un p’tit tour au Louvre Lens ou en gueulant les « Corons » à pleins (demi) poumons à la mi-temps du prochain match à Bollaert. Pas sûr que ça lui remonte un moral en mode Germinal.

Gentleman cambrioleur et gueule de bois

Du côté des hôtes du jour, sous un crachin prémonitoire, les trois points ramenés par « Arsène » Dupont et sa bande faisaient le bonheur de tout un port. Peu importe le flacon, pourvu qu’on ait l’ivresse. Un adage bien connu à Brest, qui se réveille, pour une fois, sans gueule de bois, à la 4e place du championnat. Merci qui ? Merci Jac….euh non, merci Sir Alex ! Et tant pis pour le Lensois du 2.9 Mathias Autret – alias Au traître dans le virage de la route de Quimper -, s’il continue à cracher sur les apéros du Penalty (le célèbre repaire des supporters brestois).

1 commentaire

Panzer Cardinal | 18 septembre 2015 à 22 h 28 min Répondre

Davantage de chance de trouver un « escargot de Quimper » entre Bourg-blanc et Landunvez », qu’un « virage » en RDK. Même avec Cabanas plantant un coup franc à Castaneda devant 22 000 paroissiens, du virage, pas souvenir… peut-être des migrants à l’époque déjà…
Dupont démission… Dupont otite… Dupont spernot…
Amen.

Je laisse un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *