Contre Son Camp Rien à foot

ASSE – OL : le « j’ai aimé, je n’ai pô aimé »

Dr Cevan Bommel |  6 février 2017

ASSE – OL : 2-0

9′ K.Monnet-Paquet, 23′ R.Hamouma

Melenchon, Macron, et Marine le Pen étaient en conférences à Lyon, cela a perturbé l’effectif de l’OL.

J’ai aimé !

 

5fvqspxL’investissement des verts : du pressing tout-terrain, de la pression permanente sur les Lyonnais déboussolés. Comme quoi on peut courir en Ligue 1. Bisevac like this.

L’attaque de l’ASSE : elle avait le feu vert. Kevin Monet Paquet plus je le vois plus je l’aime. Ce n’est pas le plus grand technicien, mais il se bat systématiquement, donne tout. La vertu. Et marque entre les jambes de Lopez. Il s’est mis à la hauteur du derby. Vivement le scruter face à Manchester. Saivet s’est transformé depuis son départ de Bordeaux, Hamouma est percutant bien meilleur que son frère sur D8, même Soderlung est de retour, et précieux dans ses décrochages.

Pogba : Le bon frère est là. Du gros volume, à faire frémir le poète Didier Deschamps. Il aurait une proposition à 290 millions d’euros de ManU.

Valbuena : Quand il est rentré, on a vu la différence. On aime s’en passer à Lyon, mais LOL.

L’ambiance : Des tifos magnifiques, des chants tout le match, de la communion avec les supporters, ce qu’on aime voir dans le foot.

tifo111

Vous finirez bouffés par les verts. Mignon

25 millions d’euros donnés pour un quidam par l’OL. 10 000 paies, pas Depay. Je suis disponible s’il reste quelques SMIC. 19 ballons perdus en 45 minutes. Le commentateur de canal avait beau le lustrer et l’appeler par son prénom, cela ressemble à un nouvel accident industriel à la Lyonnaise des Os. Yoann Gourcuff est dur à remplacer, c’est là.

La tête d’Aulas. 

Lemoine, qui sort de lui-même du terrain quand il est énervé après que des Lyonnaises ont tenté par deux fois de le casser. « Je ne joue pas pour qu’on me casse la jambe. » Il part comme un prince. Boateng.

Je n’ai pô aimé

 

Le coatching de Génésio. Mettre le fantôme de Depay titulaire à la place de Valbuena qui sortait d’une bonne série de match. Sortir Fekir trop énervé pour se concentrer sur le ballon, pour mettre Ghezal qui prend deux jaunes. Faire rentrer un deuxième attaquant de pointe … ah non, il n’en a pas.

Les petites catins lyonnaises qui tentent de sabrer Lemoine. Guezal et Tolisso, qui a voulu faire l’homme et n’a fait que l’andouille (de Lyon), gras et sans saveur. Et ils se prennent deux rouges à la 90ème minutes pour rien. Verts de rages.

 

Un magnifique derby. L’ASSE est en fête. Encore un vert avant d’aller dormir.

Je laisse un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *