Contre Son Camp Rien à foot

Athlético – Real Madrid (0-3) : Le bulletin de notes

Dr Cevan Bommel |  19 novembre 2016

Le Real a dominé de la tête et des épaules.

La Pesanteur et la Grâce. Simeone veille.  Mais ZZ a gagné.

lacibeles1_1401965562-48

Le Real peut pavaner, ils ont été si belles !

REAL MADRID

Sans Benzema, Kroos, Casemiro, Pepe, Sergio Ramos, et Morata. Meilleur sans les papis quoi.

Navas : 12/20. Ne s’est pas endormi sur les tentatives désespérées de Griezmann et Carasco.
Carvajal : 13/20. A endormi Yannick Carrasco
Varane & Nacho : non notés, ils étaient face à Fernando Torres.
Marcelo : 14/20. Definitivement, Fabrice Eboué est meilleur footballeur qu’acteur ou humoriste.
Kovacic : 16. Très fort, efficace, toujours bien placé, mais pas glamour attention, tonton va te virer comme Makélélé.
Modric : 17. Ah il ne fait pas réver le Florentino, mais qu’est ce qu’il est efficace et brilliant. Il est partout
Isco : 15. C’est la soirée d’Isco, il a un James dans chaque jambe.

Il ne pense qu'à ça ...

Il ne pense qu’à ça …

Lucas Vazquez : 14/20. C’est le bizu, qui travaille énormément pour donner de la liberté au patron Cristiano. On ne parle pas de lui, mais son travail, il le fait bien, le stagiaire !
Cristiano Ronaldo : 0/20. Son coup-franc est détourné par Savic histoire qu’il marque. Puis il fait une simulation dégueulasse et transforme le pénalty, et vient craner devant la caméra, posture de penseur. Catin en mondovision. Ne mérite pas l’offrande de Bale.
Bale. 12/20. N’a pas trop dansé, discret, jusqu’à une offrande magnifique levée que ne gâche pas CR7.

 

Atletico Madrid

Athlétique, mais pas assez.
Oblak : 8/20. Un bel arrêt en début de match, puis 3 buts dans la musette.
Juanfran : 9/20. Ses 50 ans commencent à se voir.

Godin, dur à bouger, mais pas toujours assez chaud.

Godin, dur à bouger, mais pas toujours assez chaud.

Savic : 8/20. Sa fesse a détourné le coup-franc de CRSlip et a trompé son gardien. Puis il tombe près de Ronaldo qui en profite pour tomber.
Godin : 11/20. Au poele.
Filipe Luis, Saul, Koke : 10/20. Sobres, sans éclats.
Gabi, il aurait du choisir d’être homo ou hétéro. Là il n’a pas su faire les bons choix.
Carrasco : Des tentatives lointaines, mais bien cadenassé.
Torres : Non noté. El nino porte bien son nom. Là c’était un match pour les grandes personnes, il aurait pu rester à la maison et aller au lit à 20h.
Griezman  : Grease man, des étincelles, mais pas suffisant pour ne pas s’endormir.

 

Je laisse un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *