Contre Son Camp Rien à foot

Bayern-Real : 1-2 – le bulletin de notes

Professeur Guilty |  13 avril 2017

On attendait une finale avant l’heure, entre le maître Carlo et son disciple ZZ. On a finalement eu un match engagé, mais tronqué. Le Bayern, privé de quelques éléments et en dessous physiquement, a craqué et s’en sort finalement pas si mal. Le retour s’annonce compliqué. Tes notes, avec le Bavarois de l’équipe, le Doc Cevan Bommel pour ses protégées, le Prof Guilty pour les Madrilènes, neutre comme un Suisse.

Alonso et sa formule à l'arrêt

Alonso et sa formule 1, à l’arrêt

Bayern Münich

Le Doc, pensait voir une finale, et s est senti escroqué par un Bayern capable de pousser seulement sur 15 minutes. Retournez à la salle de gym, feiiiiiignants.

Neuer 19. Froid et serein, le Merkel des goals. Deux buts au fond, malgré l’ensemble des arrêts de grand talent qu’il a enchaîné.

Lahm veut chanter pour ceux qui sont loin de chez eux. Lui était loin de ses pompes. 8/20.
Martinez se fait prendre de vitesse par CRslip. Puis il prend deux jaunes comme s’il était sur la Canebière ou à la plage. Dommage que ce ne soit vraiment pas le moment. 6/20.
Boateng : Il a fini étouffé, à force de se contorsionner pour sauver sa défense. Pas de boa à plumes cette fois-ci. 10/20.
Alaba regarle le ballon au lieu des joueurs sur l’égalisation. Aller vite, c’est bien, aller bien, c’est mieux. Alaba bas, et les cassantes violeurs. 7/20.

Alonso : est très loin de la Formule 1, il n’a pas aimé devoir courir pour couvrir sur les seconds ballons. 10/20.
Vidal :12/20. Il a bien besoin d’aller à la pharmacie, mal de tête à cause de sa crête, puis trauma suite à son coup de casque sur le but. Sans parler des anxiolytiques pour oublier le penalty raté, tout comme sa seconde mi-temps.

Ribéry : 13/20. 34 ans, mais toujours virevoltant. Un Dimitri Payet avec des coups de reins et des courses incéssantes.
Thiago : 8/20. Alcantara alors qu’il aurait fallut Al Capone, un patron, un dur.
Robben : 11/20. En espagnol on dit Joven, jeune. Inoxydable. Mais il n’a pas fait sa spéciale !

Müller : non noté, remplace le Bob en pointe, avec sa volonté, mais à ce niveau, cela ne suffit pas. Il s’est fait ramosser. Bon, l’an dernier, Guardiola aurait mis Kimmich qui aurait fait moins bien. Remplacé par Comman, qui ne savait pas pourquoi.

Ancelotti : 10/20. Il n’a pas pris d’attaquant supplémentaire, sans Robert, c’est la dèche. De plus, il paie sa gérontophilie avec des joueurs qui n’ont pas les cannes. Un comble.

C'est où qu'il faut aller briser des rêves ?

C’est où qu’il faut aller briser des rêves ?

Real Madrid :

Le Prof Guilty, blasé et admiratif en même temps devant cette équipe mélangeant des joueurs de grande classe et des gros cassos.

Navas : 2. Il a un arrêt à faire, mais est déjà dans le but avant que le ballon soit parti. Cassos.

Carvajal : 18. Le meilleur à son poste au monde, et le plus oublié. Dani casse des reins, défend, sait toujours quoi faire du ballon. Grande classe. 1 point en moins coté look. Beaucoup plus charismatique quand il sort sa grosse barbe et pas son truc de 3 jours de fragile.
Nacho : 12. Fautif sur le but encaissé suite à un manque évident d’engagement à la Varanne. C’est d’autant plus dommage qu’au-delà de cette boulette qui peut coûter cher, il a été très juste dans ses interventions et très bon dans la relance. Un futur grand défenseur. Grande classe, mais action de cassos.
Ramos : 19. Le meilleur du monde avec Bonucci. Le mec sait tout faire, c’est un extraterrestre. Il tire même mieux les coups francs que CRSlip. Il s’est foutu Robben dans la poche comme si c’était Thauvin. En plus il est BG et il est swagg, ça fait beaucoup. Grande classe.
Marcelo : 1. Te laisse pas berner par son tripotage de ballon. Il s’est placé comme un tocard et se sert aussi bien d’un ballon que Trump de son armée. Cassos.

Modric : 10. Le strict minimum pour un joueur pourtant exceptionnel. On ne voit pas bien ce qui a pu le gêner.
Kroos : 14. Toujours aussi classieux, Tony à quand même fait l’effort de défendre à la place de Marcelo. Bon dans la conservation et l’orientation, mais comme son ami Modric, un cran en-dessous. Grande classe quand même.
Casemiro : 11. Le mec embauché pour mettre des brins, en prendre, chialer, parler, gueuler, chialer, mettre des brins, parler, prendre des brins, gueuler, mettre des brins, parler… Cassos.

Bale : 6. Pas du tout au point physiquement, remplacé par Marco Asensio à la 59ème qui a indéniablement amené le petit truc en plus. Sa passe décisive sur le second vient créditer une performance intéressante (15/20).
CR7 : 10. Le mec met deux buts en tirant au hasard et est fier de lui comme si il allumait la flamme olympique. Tout le reste a été soit inutile, soit raté. Cassos.
Benzema : 15. Pas un Benz 500 SL haut de gamme hier soir, mais un Benz utilitaire avec un gros volume et un important port de charge. Contrairement à beaucoup, Rim-K ne pense pas à sa gueule, mais à son équipe. T’inquiète pas, on le voit nous. Grande classe.

Zidane : 16. Un peu dans le flou quand son équipe a encaissé le premier pion et a pris la marée pendant 20 bonnes minutes, il a su réagir en temps réel avec des changements adaptés ainsi qu’un muselage de tous les instants sur Robben pour éviter « la spéciale ». Son équipe s’est transformée en rouleau compresseur en deuxième mi-temps, en étant au-dessus physiquement. C’est du très bon travail et un bon résultat.

Je laisse un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *