Contre Son Camp Rien à foot

Champions league : le 30 septembre de tes héros

Breizh Maduiti |  1 octobre 2015

Breizh Maduiti

Putain Paulo, Antoine et Maxime, arrêtez de faire les cons avec vos cheveux !

Putain Paulo, Antoine et Maxime, arrêtez de faire les cons avec vos cheveux !

 J’ai aimé

  • La chatte parisienne. Un CSC provoqué et Zlatan, grand seigneur, fait la promo de notre site, refusant d’endosser cette réalisation de Srna pour égaler Miguel. Mention aussi à David Luiz pour son clin d’oeil à Stefan Kiessling de Leverkusen. A une différence près, le ballon du chevelu entre du bon côté du filet.
  • THE dédicace : un match, trois CSC. Promis, nous n’avons rien reçu. Ni de Galatasaray, ni d’Astana.
  • Wiland, le poulpe de Malmö. Après avoir sérieusement agacé les Parisiens, le gardien suédois au physique de docker a enquiquiné longtemps ces pédants de Madrilènes.
  • La Juve présente ses recrues à son stadium en feu. Salut Dybala, Khedira, Cuadrado et Zaza (un pseudo?) Dommage que la Vieille dame ne fasse le spectacle qu’en Champions league. Séville étouffé, Séville anéanti et Séville encore lauréat de l’Europa League ? A moins que Manchester City…
  • Les remises de Griezmann, sur le premier but de Correa puis le raté de Jackson. Antoine !!!
  • Les deux héros du soir à Benfica. Gaitan, l’attaquant frisson : un but, une passe laser. Quelle nationalité ? Argentine. Ah oui, y’a du monde à son poste. Sans oublier Julio Cesar, plus César que Jul sur sa double parade. Quelle nationalité ? Brésilienne. Quoi ? C’était lui le gardien du 7-1 ?
  • Jean-Charles Sabatier, fraîchement transféré à BeIN. Le maître du football allemand au mic’, c’est LA caution. Das Auto der Bundesliga, sans logiciel. Le talent, quoi. Hein, Julien Brun ?
  • Les deux clubs allemands du soir malgré la défaite. Du jeu, du jeu et encore du jeu. Dont ces modèles d’actions collectives sur les buts de Caligiuri (Wolfsburg) et de Stindl (Gladbach).
  • Le doublé de Maxime Lestienne (PSV) dont cette frappe de mule sur le but de l’espoir face à Moscou. Non pas de « b » et aucun lien avec les Verts. L’attaquant, affûblé d’un renard au poil long, est Belge.
  • La tête de Doumbia (CSKA), le timing de Dugarry, le serre-tête en moins.
  • Mata(dor) : un péno provoqué, une passe en aile de pigeon. Non, l’Espagne ne fera rien à l’Euro 2016.

Je n’ai pas aimé

  • L’imagination capillaire de Pogba. Une « crête-corne » du plus mauvais goût, non sans rappeler Taribo West. Attention mon Paulo, tu files un mauvais coton.
  • Cristiano Ronaldo qui égale le record de but de Raul au Real. Pourquoi toujours ce connard ?
  • Turpin qui siffle un péno imaginaire. Fautrel qui voit pas que le ballon a franchi la ligne. Eh les gros, vous êtes pas en Ligue 1, là ! Vous avez entendu entendu la musique à l’entrée des joueurs ?
  • City qui gagne, le cul bordé de nouilles jusqu’au dernier quart d’heure. United qui gagne, après avoir subi à mort dans le dernier quart d’heure. Bel exploit des deux Manchester. Et vive Barclays !
  • Les rires de hyènes en plateau sur BeIN pendant les résumés. Ah, y’a du plaisir.

 

Professeur Guilty

Bernard, le plombier du Shaktar, bourré, entrain de réparer ton évier.

Bernard, le plombier du Shakhtar, bourré, répare ton évier. Avec Fred, son apprenti (caché près du pack).

J’ai aimé :

  • Le niveau du Paris Saint-Germain. Que l’on soit clair, pas dans le contenu global du match mais dans la force que l’équipe dégage. Un match très vite plié. Quand Paris te joue, ils te foutent sous terre dès le début. L’humiliation footballistique. Tu comprends très vite que tu pourras pas tester. Et ça, c’est quoi à ton avis ? Ce sont les très grandes équipes. C’est le Barça depuis 10 ans, c’est le Milan jusqu’à 2007 environ, c’est le Bayern. C’est simple, des équipes qui te donnent cette impression tu en as deux ou trois maxi en même temps, voire moins. Paris est dans cette catégorie. Réjouis toi, ô Français, qu’une telle équipe soit dans ton pays et qu’elle paye autant d’impôts sans dire un mot.
  • Serge Aurier. Le boss ce soir. Big up à la célébration de son but où il a manqué de se faire les croisés en voulant glisser sur les genoux alors que la pelouse était sèche.
  • La gueule à Thiago Motta avec sa be-bar. S’il la coupe, on lance une pétition.
  • Kév’ Trapp qui a été décisif au moins deux fois.
  • Cette équipe du Shakhtar qui joue au foot quoi qu’il arrive. Et qui a posé des problèmes à Paris jusqu’au bout.
  • Nos trois amis de toujours côté ukrainien : Tyson, le fils de Mike, sympa bien qu’un peu gringalet et brouillon, Bernard et Fred, ton plombier qui repart jamais sur une jambe à l’apéro et son apprenti. Tu sais, Fred, le mec qui a une clope derrière l’oreille, qui roule en scooter alors qu’il a 22 ans. Fred quoi. Tu le vois pas celui-là ?

Je n’ai pas aimé :

  • Le Psg à partir du 2 à 0. Trop easy. Ok pour la relâche et la gestion, mais au moins trottiner ce serait pas mal.
  • Di Maria en claquettes, Zlatan en pantoufles. Attention, écarte tes enfants du poste : « Zlatan ne sert plus à rien dans cette équipe ». Il fallait quand même que je te le dise.
  • Andrei Pyatov (gardien du Shakhtar) : Bien meilleur à Football manager 2013.
  • Cette pauvre équipe du Shakthar qui fout le seum putain. Un coach légendaire, une belle équipe, de la volonté et les voilà qui se retrouvent sans leur super stade, à jouer n’importe où, être à 0 point comme des vulgaires clubs de secondes zones comme Arsenal, Lyon, Malmö. Fait chier putain.

 

Je laisse un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *