Contre Son Camp Rien à foot

Dugarry goal plus

Dr Cevan Bommel |  12 novembre 2015

Dugarry, dans le VRAI

Dugarry-fifi médiatique

Ces temps-ci dans les médias, Dugarry tacle. Au micro de Canal+, il a allumé l’OM de Michel et leur fond de jeu. Qui peut l’en blâmer ?

Ensuite Chrichri d’amour Dugarry a dit sur RMC :

« Aujourd'hui Jean-Louis Triaud m'explique qu'il n'a pas besoin de directeur sportif parce qu'en général les directeurs sportifs ne s'entendent pas avec les entraîneurs. La cellule de recrutement à Bordeaux je me demande qui s'en occupe, qu'est-ce qu'elle est exactement. Il y a Jérôme Bonnissel, Jérôme Bonnalaire mais apparemment Bonnissel ne parle absolument pas à Willy Sagnol. Pourquoi aujourd'hui Bordeaux n'arrive pas à faire des coups sur des joueurs gratuits ? Ce n'est pas une question d‘argent, il y a aujourd'hui un problème de structure et je mets tout le monde d'accord, ça ne m'intéresse absolument pas comme poste, ils peuvent me donner 200 000€ par mois, je n'irai pas, je ne veux pas le faire. Même à 500 000€ ça ne m'intéresse absolument pas. Je ne passe pas de message. Ou si, Dugarry quand il donne des leçons, on m'explique que je n'ai pas fait une carrière exceptionnelle… Oui j'ai fait des matches mauvais, oui j'ai été nul, j'ai fait des mauvais choix, j'ai fait des bons matches… Ce n'est pas parce que je donne mon avis que je prétends avoir tout réussi dans ma carrière. J'ai fait aussi de très mauvaises choses mais mon rôle est de dire aussi ce que je pense ».

Bon, il disait déjà la même chose en 2011, dans une interview accordée à Sud-Ouest puis s’était fait (déjà) allumer par Triaud.

« Quelle est la stratégie du club ? Pourquoi on ne sort plus d’internationaux ? Pourquoi on nous dit qu’on n’a pas d’argent pour recruter et, quatre mois après, on nous promet d’injecter 10 millions au mercato d’hiver ? Et aussi, j’aimerais comprendre ce qui est pour moi une énigme absolue: pourquoi Bordeaux n’a-t-il pas de directeur sportif ? Jean-Louis Triaud a un bilan très positif, mais je ne le comprends plus. Je lis que, selon le président, c’est l’entraîneur qui est seul responsable du recrutement. Mais un entraîneur ne peut pas tout faire ! Quand on met tous les ingrédients, on n’est déjà pas sûr d’avoir des résultats. Alors si on n’en met pas la moitié, il ne faut pas s’étonner que ce soit dur ! »

 

Triaud voit rouge, Bordeaux coule ?

Duga est champion du monde lui, pas comme ces cloches de Messi et Ronaldo ! Son avis compte. Mais de toute façon pour donner un avis passionné, on n’a pas besoin d’avoir fait 150 matchs de coupe d’Europe. C’est bien le regard qui compte. Jenifer jugeait bien de la qualité de chanteurs. Et cela fait immensément plaisir de voir que Dugarry ne se laisse pas aseptiser dans la survente de la L1 by Canal+. Même s’il n’a plus sa chevelure de rebelle sexy, tel Manu Petit. Tout se perd. Manquerait plus que Bartez ait des cheveux.

Tant qu’à parler salaire, Chrichri d’amour est payé pour donner son avis. Et il le fait bien, vous voulez qu’il dise quoi d’autre sur Bordeaux ? L’équipe a un tel niveau qu’une partie des supporters est retournée vers le Stade Chaban-Delmas occupé par l’Union Bordeaux-Bègles, club historique du rugby français créé en 2005 qui, même si cette année elle ne rayonne pas sur le jeu, a des résultats et de l’application collective. Peut-être que les bordelais pensent que le Matmut Atlantic (un nom qui sonne comme le Titanic, prêt à couler, mais sans Leonardo DiCaprio mais avec André Biyogo Poko) est maudit ! Il paraîtrait même qu’errerait parfois sur la pelouse un fantôme, Clément. Certains s’en cachent mais Henri savait.

Comment donner tord à Duga, quand le meilleur arrière droit du club, c’est Willy Sagnol ! Quand est-ce que Bonissel rajoute son grain ?
Et quand on entend parler du «manque d’envie » dans un métier-passion, c’est que la structure n’est pas suffisamment apte pour créer un environnement sain pour le développement des joueurs. Quand ils voient l’état du club, Les ultramarines le peine.

 

Mais si c’était Dugarry qui guignait les clubs ?

Peut-être que lui est venimeux, tel un crapaud buffle, qui empoisonne autour de lui. Et on n’a pas fini de le voir grogner, lui, passé par des clubs qui ont tous un point commun : ce sont des clubs « C’est plus ce que c’était ». Bordeaux est devenu un club anonyme sans projet, le Milan AC est un grand club en perdition, peut être en rémission. L’OM est en difficulté et Rolando de Roncevaux sonne l’alerte de derrière. Quand à Birmingham City, ils se sont enterrés en D2, voyant en Premier League leurs rivaux West Bromwich Albion et surtout Aston Villa  profiter des highlights. Peut-être pas pour longtemps pour ce dernier, la Villa devra être protégée par Rémi Garde. Même le Qatar SC ne gagne plus un titre depuis son passage.

Seul le FC Barcelone maintient sa forme, il faut dire qu’il y a peu joué et qu’il est immunisé au démon grâce au Messi.

Mais si ce n’est pas Dugarry qui créé les problèmes de Bordeaux, qu’en est la cause? Serait-elle environnementale ?

Entre le TFC et Bordeaux, la Garonne serait-elle responsable d’une érosion footballistique ?

La suite de l’enquête au prochain numéro, 2356 euros dans tout les kiosques.

Je laisse un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *