Contre Son Camp Rien à foot

EAG – TFC : le bulletin de notes

Dr Cevan Bommel |  22 novembre 2015

Après le classico, qui m’a ravi, j’étais souriant, et je me suis dit, sirotant un Beaujolais nouveau : « Tiens, pourquoi pas un autre match ? » Et comme toute idée sous alcool, il aurait mieux valu éviter.

Le goût du match a laissé une aigreur supérieure à celle du Beaujolais, ce dernier ayant plus de qualités que la majorité des joueurs du TFC.

Résultat final : 2-0 –  Privat (59′), Salibur (70′).

Spectateurs : 12.731, soit c’était à cause des attentats, soit ça sentait la purge.

 

 

Le père de Jacob Sene, Badara, porté disparu de la planête foot

Le père de Jacob Sène, Badara, porté disparu de la planête foot

Guingamp

Lössl : 14/20 Lo seul gardien sur le terrain. De belles sorties.

Jacobsen : 9/20 Le fils de Badara Sène a été digne de son père

Kerbrat & Sorbon :11/20 Peu sollicités, nous ne saurons pas qui a gagné le bras de fer. Le deuxième a reçu un petit mot de son coach pour lui rappeler qu’il pouvait y avoir des attaques de Toulouse.

Lévêque 12/20 a tenu l’église au milieu du village

Diallo – Sankharé : 10/20, le milieu guingampais guère inquiété. Ils transpiraient la sérénité, le sérieux, et le physique tel des videurs de boites de nuit. Il ne fallait pas quand même leur demander d'alimenter les flèches de devant.

Coco : Nanard, truqueur, de la rapididé et de la technique, mais avec un mauvais fond. Non noté.

Salibur (Giresse, 82′) : 14/20 Il tire le corner du 1er but, et met le deuxième par un joli coup-franc. Ça libère.

Briand : 11/20 A montré sur son pénalty pourquoi son nom ne se finit par un T. L'inefficacité offensive, la légende de Jimmy.

Privat (Dembélé, 73′): 10/20 Fantomas, là sur un corner pour mettre sa tête et montrer qu’il était là. Sinon Sloan était absent pour aller chercher Peter.

 

JOCELYN GOURVENNEC (entraîneur de Guingamp) : Pour la poésie et le beau jeu pour lequel il a été encensé la saison précédente, on repassera. L’équipe qui doutait ces temps-ci a été solide et a su faire le dos rond et lancer les flèches de devant pour contrer Toulouse, pire défense de L1. A là fois un bon calcul.

Il s’est même amusé à faire rentrer des anciens joueurs du TFC, Giresse et Cardy d’une époque où Toulouse avait encore quelques espoirs de devenir quelque chose. Chambreur, va.

Tooloose

Ahamada: 7/20 A 0-0, il a arrété un pénalty. Poing rageur, on a cru qu’Ahamada retrouvait le talent qu’on avait aperçu à ses débuts. Cela aurait été oublier que déjà, il était alternatif. Bon, plus tard, il ne plonge pas, et est parti aux courses sur un coup-franc. Il est encore une fois désigné pour l’équipe-pipe de l’Afterfoot, ce qui permet quand même de parler du TFC au moins une fois par semaine. Le joueur médiatique.

Somalia : 12/20 Belle crête et de l’envie « Somália était un des meilleurs joueurs du championnat hongrois. C’était un joueur extrêmement technique, capable de jouer milieu droit, milieu défensif, meneur ou encore ailier droit. » selon TFC info.  Et bien, avec Arribagé, il joue en défense. CQFD.

Kana-Biyik: 0/20. La recrue fumée ! La détente, lui, il ne l’a pas sur le coup-franc où il se fait dépasser par Privat. Il ne l’a pas non plus sur la fin de match ou il se fait exclure comme un poussin qui fait un caprice. La culture du Kana-Biyis est interdite en France, c’est surement pour cela qu’il n’en montre aucune. S’est peut-être dit qu’il devait égaler la performance de Ramos au classico.

Tisserand n’a pas l’étoffe

Matheus : 10/20  Joueur de devoir, polyvalent et à l’allure froide, il fût le symbole de l’équipe dominatrice et efficace de .. Ha non, je pensais à Lothar.

Bodiger. Gé 10/20

Akpa-Akpro – Capitaine du TFC. Ahahahahahahaaaaaaaa. Un leader dans laam. Persévérance.

Machach woualou 5/20 (E. Didot, 67′), le costume de sauveur acheté en solde qu’on lui a jeté sur la tronche est un peu grand.

Trejo : 9/20 Il pourrait avoir un Oscar, celui du joueur le plus technique sur le terrain. Mais vu qu’il n’a fait que de la figuration, il ne l’aura pas.

Ben Yedder :14/20 Pour remonter les terrains de la surface du TFC, dribbler tout le monde, et marquer, c’est un peu juste. Un des rares joueurs de foot visible. Et même un but refusé.

Braithwaite : 8/20 . Braith wait, mais à force d’attendre il sera trop tard. Imprécis, dans le doute, il a fait la différence sauf devant le but.

 

3247087160_1_3_AKKbaPD4DOMINIQUE ARRIBAGÉ (entraîneur de Toulouse) : 1/20 La casquette d’Eli Baup, la doudoune de Casanova, et une carrière honnête de défenseur au club, cela ne suffit pas comme qualités pour devenir entraîneur, même du Tefécé. Les performances de l’ex-recruteur de toute ces futures stars mondiales du football  en tant qu'entraîneur ne permettent pas de comprendre pourquoi il est encore sur le banc. Une épouse adjointe chargée des sports à la Mairie de Toulouse et députée de la Haute-Garonne, cela aide à saisir. Il a annoncé : « Si le président trouve quelqu’un de plus compétent que moi, je n’ai aucun souci avec mon avenir personnel. » Le problème c’est que Sadran n’en a rien à faire du TFC et ne cherchera du coup personne d’autre. Le Très fessé va continuer son chemin vers la descente sans émotion. À moins que ce soit un calcul à moyen terme pour viser un titre de champion de France de L2.

 

Toulouse continue d’être à la tête du classement de la L1, le classement de pire défense, et celui de plus grand nombre de carton rouge. 19ème, bientôt rattrapé par Troyes.  Pas mal.

 

 

Je laisse un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *