Contre Son Camp Rien à foot

Euro 2016. France-Roumanie (gr. A) : 2-1

Breizh Maduiti |  11 juin 2016

Buts : FRANCE : Giroud (57e), Payet (88e). ROUMANIE : Stancu (65e s.p.)

Une ligne, un superhéros. En 1-1-1, ta Team CSC n’a pas besoin de schéma tactique pour te raconter ce match poussif. En toute logique. notre amoureux transalpin Guilty se cogne la défense, Maduiti l’empire du milieu et Cevan Bommel monte d’un cran pour noter les attaquants.

PROFESSEUR GUILTY

Dacia, la meuf (roumaine) d'Hugo.

Dacia, la meuf (roumaine) d’Hugo.

Lloris : 15. D’après un récent sondage, 97% des Français ne verraient pas d’inconvénient à se faire engueuler par le grand Hugo. Un charisme de Dacia GPL, toujours, mais une parade capitale dès le début de la compétition. Après, plus rien à faire, à part flipper pendant 80 minutes.

Sagna : 11. L’avantage avec ce Bac’, c’est que c’est le même en révision que le jour de l’examen. Pratique.

Rami : 7. S’il a eu l’intelligence d’inventer un jeu de cartes, on ne pas imaginer qu’il réinventera son poste. À deux doigts de claquer dès l’hymne où il semblait déjà en perdre son latin avec des paroles approximatives, il n’a jamais rassuré. Vaillant pour les optimistes.

Koscielny : 19. Vouloir quand même rentrer sur la pelouse avec les trois joueurs qui sont sur sa ligne, ça force le respect. Positionné du coup 15 mètres derrière tout le monde pour assurer la couverture, il a assuré l’essentiel, tel un GI américain.

Evra : 20. Avant le début de l’Euro, il expliqua à la presse qu’il serait le bouclier pour le groupe, souhaitant cristalliser les critiques. C’est parfaitement réussi. Au-delà d’être moins clairvoyant que ton chien de 14 ans en attaque, il s’est souvent pris des fractures de la hanche en défense. Le penalty concédé est le coup de grâce. Chapeau l’artiste. À très vite.

BREIZH MADUITI

Paul, on joue le 50e, il est temps de sortir du parking.

Paul, on joue le 50e, il est temps de sortir du parking.

Kanté : 17. Plus enfantin que jamais, il se l’est joué, les yeux écarquillés, petite section maternelle pendant le premier quart d’heure. Le renard a vite zappé l’école élémentaire, pour se retrouver directement au collège, en 4e A chez les fils à papa DD. Pas juste ? Culotté, il décide de demander une dérogation pour le lycée. Acceptée et même transformée en billet pour le doctorat. Il conduit un ballon comme mamie enchaîne les copines au scrabble, au club des retraités. Mets les crampons sans prendre une gueule de dégénéré. Préserve Rami d’un retour express à Séville. Le Makelele 3..0.

Pogba : 11. Champion de tricot Europe 2016. Joli moyen némotechnique pour retenir son nom, avec cette gravure capillaire. La star de l’Euro annoncée a été rappelée a ses études par la Dèche. Des cassages de reins, un peu. Une belle volée dans les gants du gardien, d’accord. Mais il est où le le gazier de Turin prêt à succéder à Pirlo dans le coeur des Tifosi. Visiblement en stationnement compliqué. Ce soir, devant le SDF, il a été refoulé comme un vulgaire caïd de la cité d’à côté (les Francs-Moisins. NDLR). Plus Paulo que Pobga. En même temps, si mûrir prend sept matchs…

Maduiti : 8. T’es sûr que tu as joué Blaise ? Ah si, c’est vrai. Après la parade de Lloris, tu te sacrifies à deux reprises pour éviter la techno roumaine au SDF. Rien que pour ça, tu mérites un NRJ music award. Homme de l’ombre, tu étais. Homme de l’ombre, tu resteras. Mais au prochain match, comme au PSG, tu te projetteras. Joker utilisé.

DOCTEUR CEVAN BOMMEL

Pourquoii avoir joué avec David comme titulaire et Antoine aux platines ?

Pourquoi avoir joué avec David comme titulaire et Antoine aux platines ?

Giroud : 15. Isolé, il a pesé, en a raté deux, a marqué ensuite. C’est le Giroudbroyeur, fiable, robuste, régulier. Il ne lui faut pas 1000 minutes pour enchaîner deux buts, il lui faut simplement trois ou quatre bons ballons.

Payet : 18. Placé en numéro 10 derrière les deux autres, il a éclairé le jeu par des ballons longs, des coups de pied arrêtés de qualité. Il a été très précieux autant que précis. Il a distillé un caviar pour Giroud ce qui a lancé le match. Il avait parié sur le (1-1) et a marqué par erreur le but du (2-1) sur une frappe de loin, ce qui l’a fait fondre en larmes. On l’attendait au tournant, il a impressionné. Dimitributaire du jeu.

Griezmann : 12. Quand dans le tunnel juste avant le match, il a entendu la cérémonie d’ouverture, ou sans transition on est passé de Piaf à David Guetta, ça l’a perturbé. Il s’est rappelé les cris de Simeone et a participé au repli défensif en première mi-temps. Il s’est procuré quelques occasions. Mais non cadrées.

Coman : 13. Des dribbles, des reins roumains cassés, il montre de bonnes qualités !

Sissoko : non noté. Un tout droit et un tir foirié. Il est au top de sa forme. Sissoko, quoi !

 

Je laisse un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *