Contre Son Camp Rien à foot

Guide du footard : IRLANDE DU NORD (groupe C)

Professeur Guilty |  26 mai 2016

Quand on n'arrive pas à se décider entre le foot et le rugby, on joue au foot Gaelique

Quand on n’arrive pas à se décider entre le foot et le rugby, on joue au foot Gaelique

L'histoire

Trois phases finales de coupe du monde, dont un mémorable quart en 1958, aucune participation dans son histoire à un Euro. l’Irlande du Nord arrive vierge et déterminée. De toute façon, ce n’est pas le genre de pays à être habitué aux choses simples. Créé en 1929, il a vécu dans le conflit pendant près de 30 ans. Les « North Iron » ont vu plus de matches IRA vs RUC (police royale d’Ulster NDLR) qu’ils n’en ont joué sur des terrains de foot. Comme son voisin de la République d’Irlande, le football est secondaire par rapport au football gaélique et au plat patates/mouton, mais ils s’en contenteront. Sur le plan sportif, c’est aussi un brin le bordel : pour l’hymne, on peut y trouver le classique God Save the Queen, le Londonderry Air, ou les deux. Côté rugby, l’Irlande du Nord et la République d’Irlande jouent sous le même drapeau et ont un troisième hymne, le Ireland’s Call.  Niveau jeux olympiques, les athlètes ont le choix entre la Grande Bretagne et la République d’Irlande. Tu vois un peu le merdier.

L'équipe

Pas besoin d’attendre la liste de 23 pour se rendre compte qu’il y a un hic. Sur les 28 joueurs appelés pour l’instant, 1 joueur officie en D4 anglaise (un gardien, sic), 5 joueurs en D3 anglaise (dont une majorité de défenseurs), 9 en D2 anglaise (presque tous les milieux), 6 sont dans des clubs peu recommandables d’Ecosse. Perdus au milieu de ce qui semble être un peu faible du ballon, quelques joueurs de clubs moyens de Premier League. Pas la peine de te donner des noms, tu vas perdre du temps. Une équipe qui fera donc plaisir au duo Jeanpierre/Garcia, envoyé en mission pour commenter les matchs pénibles.

Quand c'est cuit, c'est cuit

Quand c’est cuit, c’est cuit

Chances de gagner : -15%

D’après les plus grands statisticiens américains, l’Irlande du Nord a moins de chances de gagner l’Euro 2016 qu’un Boeing 777. Pourtant, nos amis ont fini premiers de leurs éliminatoires devant la Hongrie et la Roumanie. Pas vraiment un gage de réussite non plus, le groupe F des éliminatoires était le groupe le plus faible de tous. Non, vraiment, ne mise pas un Kopek sur eux, quelle que soit la cote des sites de paris sportifs. C’est cuit. Surtout lorsque l’on se retrouve avec l’Allemagne, la Pologne et l’Ukraine pour débuter.

Je laisse un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *