Contre Son Camp Rien à foot

Guide du footard – ROUMANIE (groupe A)

Dr Cevan Bommel |  3 juin 2016

L'histoire

Coat_of_arms_of_the_Socialist_Republic_of_Romania.svg

Le vrai logo de la Roumanie, priceless

Parler de la Roumanie l’année où son co-meilleur buteur (avec Hagi) part à la retraite, c’est dur pour commencer un Euro. Il faudra pour la sélection écrire une nouvelle ligne sans Mutu, qui l’aime pourtant tant.

Flirtant souvent avec le vingtième rang mondial du classement FIFA, c’est une sélection sérieuse régulièrement qualifiée pour les grands événements. La Roumanie a atteint la phase finale quatre fois sur les six dernières championnats d’Europe de l’UEFA. Honnête.

Sur ces qualifications, la Roumanie a fait 5 victoires, 5 matchs nuls et a une moyenne de deux buts marqués par matchs et a seulement encaissé 2 buts en 10 matchs. Meilleure défense de toutes les sélections européennes.

Ce sera une première affiche difficile pour l’équipe de France, qui la rencontre en match d’ouverture.

 

 

 

L'équipe

2453302097_3c7a3dfa2d

Les roux manient bien le ballon

Fini les Cosmin Contra, Mirel Rădoi, Mutu, Chivu, la sélection est composée de joueurs locaux, de l’Astra Giurgiu qui a marqué les Lyonnais, du Dinamo Bucarest ou du Steaua pour le milieu de terrain. Quelques-uns sont à l’étranger, mais peu se rappelleront à vos oreilles. Vlad Chiricheș (le frère de Cherychev le russe ?) de Naples en est le capitaine. Cristian Săpunaru a joué à Porto avec qui il a gagné l’Europa League en 2011.

Dragoș Grigore est sélectionné, ce qui fera rire les supporters du TFC, ainsi que Claudiu Keșerü l’ex-barroudeur de Ligue1.

Coté surprise, Alexandru Mățel n’est pas une poupée.

Des grands gardiens (en taille, comme Pantilimon ), une défense expérimentée, une équipe homogène, cette équipe de Roumanie n’est pas médiatiquement vendeuse. Elle va se reposer sur sa défense pour se frayer un chemin. Le modèle : la Grèce de 2004. Si vous vous rapellez des grands attaquants roumains virevoltants tels Hagi, Răducioiu, Mutu, Dumitrescu, Moldovan, oubliez. Ici on est orthodoxe et rigoureux.

Ils souhaitent un parcours grand comme le basketteur Gheorghe Mureșan. Il faudra plus d’adresse.

Anghel Iordănescu leur sélectionneur ne vous dit rien ? C’est qu’il a fait carrière principalement au Steaua Bucarest. Pourtant, il a gagné une Ligue des champions en tant que joueur, est arrivé en demi-finale et en finale en tant qu’entraîneur. Avec d’autres clubs, il a quand même été double gagnant de la Ligue des champions d’Asie.

En Coupe du monde, il a été quart-de-finaliste en 1994. En amical, il a réussi à rouster les Allemands 5-1 en 2004. Bref, un entraîneur peu connu à l’Ouest mais très sérieux.

Chances de gagner : 5 %

romanian_girl_euro_2008-500x275

Te iubesc, Pupici !

La compet’ commencera par un match nul (ou une victoire) contre la France pas encore au point et qui confond toujours Rom et Roumain, ce qui a le don de les transcender. Idem contre la Suisse. Leur dernier match de poule se déroule à Lyon, dans une région où il y a une communauté roumaine importante, une victoire contre l’Albanie et ils seront qualifiés ! Ensuite taper les Hongrois juste pour les embêter, le reste … That’s the plan !

Ils veulent laisser des Thraces comme leurs ancêtres, même si cela va être dur d’arriver au bout.

 

Je laisse un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *