Contre Son Camp Rien à foot

Guide du footard – SUEDE (groupe E)

Breizh Maduiti |  5 juin 2016

L’histoire

Zlatan et Drago vont vous péter la gueule amis belges, italiens et irlandais.

Zlatan et Drago vont vous péter la gueule amis belges, italiens et irlandais.

Le Français, sans le savoir, adopte parfois un mode de vie suédois. Il monte des meubles Ikea, lit la saga Millenium, joue avec une vieille raquette en bois Björn Borg, roule en Volvo, fait des bras d’honneur à un bus Scania à la traîne sur l’autoroute et peut hurler du ABBA, en soirée à trois grammes. La Suède, modèle de démocratie sociale européenne, est comme ça. Sans faire de bruit, elle s’impose dans nos vies. Tout le monde connaît Celsius et ses degrés, Nobel et son prix, Drago (alias Dolph Lungren) dans Rocky IV, et pourtant peu savent qu’ils ont un passeport suédois. Pas étonnant quelque part pour un pays à la tradition de neutralité (relative) comme lors de la Seconde guerre mondiale. Son football suit la même logique. « Bien mais pas top » comme le commissaire Bialès, sorti 11e de l’école de police dans La Cité de la peur. Ses grandes performances, à l’image de son hôte d’un été, se sont jouées sur son sol. Finaliste chez elle de la coupe du monde 1958 face au Brésil de Pelé, elle s’incline à nouveau aux States contre les Auriverde en 1994 où elle finit troisième, devant la Bulgarie. Tu t’en rappelles de ces deux équipes. Si, si, dans notre groupe d’éliminatoires avant que Ginola ne joue trop vite son coup-franc dans les arrêts de jeu. À l’Euro, depuis 1992 où les jaunes et bleus avaient fini 3e à la maison, ils sont toujours sortis en poule, sauf en 1996 (non qualifiés) et en 2004 où avec duo offensif Heinrik Larsson- Zlatan, ils avaient fait forte impression jusqu’en quart, avant de sortir à la loterie contre les Pays-bas. En dehors de ce feu de paille, l’équipe nationale ressemble à la Ligue des champions pour notre ami Zlatan. Tant qu’à ne pas avoir de palmarès, alors autant se la péter par des gestes de ouf, comme ce retourné dans les filets de Joe Hart pour l’inauguration de la Friends arena à Stokholm (l’arène des amis, littéralement. Oui, le Suédois peut parfois aussi ne pas être inspiré).

L’équipe

Salut Layvin ! Quoi, en plus t'es pas sélectionné !

Salut Layvin ! Quoi, en plus t’es pas sélectionné !

« Je ne connais pas mes partenaires en sélection mais je suis sûr qu’eux me connaissent », aurait déclaré Zlatan Ibrahimovic à son sélectionneur et mentor Erik Hamren, en poste depuis 2009. La Sverige, dans la langue nationale, s’appuiera encore sur son jeu typiquement britannique et sa star d’origine croato-bosnienne. Pour en arriver là, elle a éliminé l’ennemi danois en barrages. Autres darons très étiquetés Ligue 1 des Vikings, les ex-Rennais Kallström dans l’entrejeu et Isaksson dans les buts. John Guidetti, recalé comme titulaire aux côtés du Z sur le front de l’attaque, au dépens de Marcus Berg, profite de CSC pour adresser une petit casquette à Layvin Kurzawa, en souvenir des derniers barrages espoirs. Sinon, du solide, pioché chez des seconds couteaux européens. Les Bordelais se souviendront; peut-être, qu’ils ont autorisé Kiese Thelin à quitter le Haillan où il vivait reclus. Derrière, le coach a misé sur du costaud : Lustig (loustic en suédois) du Celtic, Lindlöf (aimer le chocolat suisse en suédois) du Benfica ou encore Granqvist (grand dadet en suédois) du FC Krasnodar. Pas les gars à faire le voyage pour rien, comme dirait notre Jean-Mimi national. Au milieu, sur le papier, ça fait pas forcément rêver non plus. Mais vous apprendrez, par exemple, à connaître le tisse-mé de l’Olympiacos Durmaz (Dupraz en suédois).
Chances de gagner : 0,112 %

Champion d'Euro...vision !

Champion d’Euro…vision !

Soit le nombre de buts d’Ibra en sélection divisé par 100. En bref, retrouver les Suédois sur la plus haute marche de l’Europe, comme le Danemark de Brian Laudrup en 1992, relève de l’utopie. Les voir même pointer leur museau en 8e constituerait un bel exploit dans ce groupe de la mort où la Belgique et l’Italie semblent bien au-dessus. Le duel de kick and rush de la première journée avec les buveurs de Guiness s’annonce déjà comme leur petite finale, synonyme de 3e place et peut-être de qualif’. En cas de loose, la Suède pourra toujours se consoler avec l’Eurovision où elle fait partie du cercle des nations majeures du Vieux continent.

 

 

Je laisse un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *