Contre Son Camp Rien à foot

Guide du footard – UKRAINE (groupe C)

Dr Cevan Bommel |  9 juin 2016

L’Histoire

L'Ukraine a un plan pour marcher sur l'Europe

L’Ukraine a un plan pour marcher sur l’Europe

L’Ukraine, c’est une le foyer des états slaves, qui a été une sacré victime de l’histoire. Depuis qu’ils sont Ruthènes, ils ont été piétinés, envahis par les : Kiev est pillée par les Coumans, puis par les Tatars et Mongols, après par l’alliance lituano-polonaise, russe et autrichienne, puis des Bolchéviks, les Allemands, l'URSS, la Russie … Ça fait beaucoup. En foot, ils ont l’avantage d’avoir une histoire récente qui limite la généalogie des fessées.

Les Jovto-Blakytni ( pas les Djoko-Balkany teigneux-corrompus, mais « les Bleus et Jaunes ») se sont qualifiés pour leur deuxième Euro consécutif, mais difficilement, grâce à la règle des meilleurs troisièmes, dans une poule accessible, devancés lors des qualifications par l'Espagne et la Slovaquie.

Est ce que cette fois-ci ce sera famine, ou festin de varenyky ?

L’équipe

Luc reine

Luc reine

Les principales qualités de l’équipe sont l’organisation et l’abnégation, Mykhailo Fomenko a une équipe qui se connaît, basée sur l’effectif de trois clubs mais il ne faut pas négliger le talent.

La sélection est basée sur le Shakhtar Donetsk, notamment la défense, le milieu du Dynamo Kiev, saupoudré d’un peu de Zorya Lugansk et de Dnipro Dnipropetrovsk.

Shevchenko, le mythe, est actuellement sélectionneur adjoint, et amène son charisme, sa classe, mais cela ne suffira pas. Vorobey, Rebrov, Voronin et sa queue de cheval magnifique, ne sont plus là. Les stars sont Rouslan Rotan, cousin de Jérôme.  Anatoliy Tymoshchuk, en préretraite au Kazakstan, est toujours là. Andriy Yarmolenko est surveillé par toute l’Europe. Et l’effectif a un vainqueur de la Ligue Europa 2016, Yevhen Konoplyanka qui joue avec Séville.

Chances de gagner : 2%

Ils ont perdus 10% de leur territoire et du coup de leur réservoir potentiel de joueurs. Ils s'affaibliront, c’est le moment ou jamais. Ils peuvent gagner s’ils évitent la Russie contre qui ils ne gagnent jamais… et qui finirait l’invasion en cas de défaite. Ils seront aussi envahis en cas de sortie rapide de l’Euro qui symboliserait la faiblesse du pays.

S’ils ne gagnent pas la compétition maintenant, ce ne sera pas avant 1000 ans et leur prochaine période d’indépendance.

Je laisse un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *