Contre Son Camp Rien à foot

Juventus – Milan AC : le bulletin de notes

Professeur Guilty |  21 novembre 2015

chagrin-d-ecole. NOTES

C’était la dernière séance, et le rideau sur Milan est tombé. 6èmes et 7èmes, voilà les données en préambule de ce match capital pour la course à la rédemption. Et à ce petit jeu là, tu sais bien comment ça se termine avec la vieille dame. Un coup de canne derrière la tête et terminé. Surtout à la maison.

Résultat final, 1 à 0 (M.T. 0 à 0). Paulo Dybala, 65ème.


Commentateurs (BeIn sports) : 18/20. Un Pippo Genin complet, un Jérôme Rothen particulièrement précis. Habituel.


Pour ne rien te cacher, ce match était intense, mais chiant, un peu comme une chanson de Lara Fabian. On ne va pas te faire perdre ton temps et noter ce qui est notable. Après, c’est toujours mieux que Jacques Martin intime, cet hommage présenté par Ruquier ce soir même, sur la chaîne officielle de Nagui.

Turin :

Stephan Lichtsteiner : 14/20. Nombreux sont les opérés du cœur qui aimeraient courir comme lui après quelques semaines. Un match de Suisse. Le vrai coucou.

Patrice Evra : 20/20. Il a absolument tout raté. Pour s’éviter des problèmes, il simule intelligemment une blessure. Une astuce qui pourrait être plus souvent utilisé en Ligue 1. Ou par Danilo. Son remplaçant, Alex Sandro, Alexandra, fils de Cloclo, a été flamboyant, 17/20. Auteur de la passe décisive mais au-delà de cet instant, un véritable dynamiteur.

Claudio Marchisio : 15/20. D’une importante importance.

Hernanes, dans le vestiaire à la mi-temps

Hernanes, dans le vestiaire à la mi-temps

Hernanes : 5/20. Le prophète, comme on l’appelle, ressemble plus à un usurpateur. Sorti à la mi-temps comme un vulgaire Judas.

Paulo Dybala : 18/20. Quand Messi te dit que c’est un grand joueur, tu peux estimer qu’il a la légitimité suffisante. Joueur frisson, Dybala vallent mieux qu’un Mehdi Baala.


Milan AC

Donnarumma : 17/20. Encore un match incroyable du plus jeune Gigi des deux. Jusqu’où ira-t-il ? Seul Hernanes, le prophète, le sait, mais il ne l’a pas dit.

Juraj Kucka : 14/20. Le Kuck’ s’est encore battu comme un beau diable. L’homme de base du Milan. C’est triste, mais c’est comme ça.

Alessio Cerci : 14/20. Une volonté à faire passer Margareth Tatcher pour une babos.

M’Baye Niang : 15/20. Tout ce qu’il lui a été possible de faire en attaque, en repli défensif, en course, il l’a fait. A noter, un fessier idéal pour faire du twerk.

Hymne à Bacca

Hymne à Bacca

Carlos Bacca : 2/20. Babacca, où es-tu, ou es-tu ? Babaccaaaaa, où es-tu, ou es-tu ?


Homme du match : Paulo Dybala.

 

 

 

Je laisse un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *