Contre Son Camp Rien à foot

La lettre de motivation de tes héros à Chelsea

Professeur Guilty |  18 décembre 2015

chelsea_fc_by_hitautodestructChelsea F.C.
Fulham Road
Londres
SW6 1HS

 Paris, le 18 décembre 2015

 

Bon les gars, avec le Prof, on va enfin parler tactique.

Bon les gars, avec le Prof, on va enfin parler tactique.

Monsieur Abramovitch,

Je me permets de vous solliciter concernant le poste de coach pour votre club, le Chelsea FC. En effet, en complément de mes associés, Breizh Maduiti, préparateur sportif, et le Docteur Cevan Bommel, manager général, dont les lettres de motivation sont jointes, je pense avoir toutes les qualités requises pour pouvoir vous apporter ma science tactique. Je tiens par ailleurs à vous préciser tout de suite que ce staff de trois personnes est indivisible. Vous nous prenez tous, ou vous ne nous prenez pas.

Quart de finaliste du championnat de France de PES 2006 avec le Milan AC et vainqueur à plusieurs reprises du championnat domestique, des coupes nationales, du championnat du monde des clubs et de la Ligue des Champions à Football Manager entre 2011 et 2015, avec Brindisi (club de Série C italienne), j’ai toujours su trouver les solutions pour allier beau jeu et résultat. Quelle que soit la version et malgré les nombreuses évolutions dans le gameplay.

Étant Italien d’un point de vue mental, il est inutile de vous préciser que la culture de la gagne est dans mon ADN. La recherche de l’excellence, de l’équilibre et mon envie de tirer toutes les qualités individuelles au service du collectif est ma priorité.

Pour rentrer brièvement dans les détails, je compte m’appuyer sur de nombreuses séances vidéo et sur des statisticiens très compétents pour ne rien laisser au hasard. Le diable se cache dans les détails et aucun aspect ne doit être négligé. La chapelle Sixtine n’a pas été réalisée à l’arrache. Si l’on veut que notre collectif soit la plus belle oeuvre sur le marché, il ne faut pas laisser de place à l’improvisation. A contrario, que serait le football sans le feeling, la passion et l’intensité ? Leur liberté de jouer leur plus belle partition sera totale. Je souhaite juste que ce soit fait avec intelligence. Je n’ai rien à voir avec le chef liberticide qui a coaché votre danseuse pendant plusieurs années. Chaque joueur aura un entretien individuel hebdomadaire avec moi. Nous parlerons football, bien sûr, mais pas seulement. Je tiens absolument à connaître mes hommes, non pas pour les manipuler mais pour les comprendre, leur donner ma confiance et qu’ils me la rendent en retour. Je serai à leurs yeux un homme craint et admiré. Un second père, en quelque sorte.

Tactiquement, je suis un adepte des latéraux techniques, de la charnière centrale complémentaire ayant un joueur au profil de stoppeur et le second, libéro. Très à l’aise techniquement, capable de relancer proprement et avec variété. Les postes de numéro 6, devant la défense, ayant une vision du jeu précise et de numéro 10 (bien trop souvent oublié dans le football moderne), ne seront pas ou peu négociables. Pour le reste, toute tactique est possible même si, je vous l’accorde, je ne suis pas fan des ailiers. Un latéral peu tout à fait occuper cette fonction et libérer d’autres positions stratégiques sur le terrain. Côté style de jeu, j’avoue ne pas être un ayatollah de la possession. Ni forcément jouer très haut. Le match parfait est un mélange de gestion de tous les instants d’un point de vue défensif puis d’un jeu fait d’alternance d’attaques, plus ou moins rapides selon les cas, mais surtout d’une très grosse intelligence collective.

Mes formations préférées sont le 4/4/2 losange et le 4/3/2/1 dit « le sapin de Noël » composée de deux meneurs de jeu. 2 à 0 est pour moi le score le plus parfait. Je souhaite que nos adversaires n’aient qu’une chose en tête en venant chez nous : la peur. Je souhaite que l’on envoie comme signal une image institutionnelle très forte, beaucoup de classe et de courtoisie, un dress code. Des joueurs intelligents et cultivés, tout en ayant la réputation d’être injouable, écœurant. Un match avec un tir pour l’adversaire, six pour nous, dont cinq cadrés et deux buts me convient parfaitement.

Les élucubrations Guardiolesques, très peu pour moi. A ce propos, je tiens à vous faire part de mon plaisir de le fesser systématiquement en championnat, dès qu’il aura rejoint Manchester City. Je lui apprendrai que le cirque et la fausse modestie sont des défauts dans ce milieu qui se payent très cher.

D’une manière générale, je compte relever le niveau de cette triste League qui en est encore à son balbutiement, d’un aspect purement tactique. Envoyer des chiens fous au casse-pipe et tout miser sur l’envie n’a jamais rien fait gagner sur le plan européen. Les joueurs doivent être des joueurs d’échec. Un sang froid à toute épreuve et les clés de ce sport en tête pour pouvoir s’adapter à toutes les situations.

Concernant les éléments que nous avons actuellement à notre disposition, je compte avant tout m’appuyer sur Hazard, Willian, Ivanovic et Matic, même si l’on ne peut probablement pas parler ici de joueurs intelligents, classes et cultivés. Bien qu’actuellement cramés, j’ai une entière confiance envers notre préparateur qui les remettra très vite d’aplomb. Sportivement, nous ferons avec ce que l’on a, même si je compte beaucoup sur notre futur manager pour faire le ménage. Oscar, Azpi, Fabregas, Terry, Djilobodji, entre autres, ne rentrent à priori pas dans mes plans, même si rien n’est définitif. J’espère aussi qu’il saura me dénicher un latéral gauche de qualité, un libéro comme je l’entends, un meneur de jeu pour évoluer aux côtés d’Eden et un pur 9 à l’ancienne. Un buteur intraitable. Si l’on pouvait se passer de cette catin de Diego Costa, cela pourrait nous aider pour finir les matchs à 11 contre 11. De plus, il baisse fortement le Q.I. de l’équipe mais aussi le Q.I. foot.

Je vous remercie par avance pour l’attention que vous nous accordez et reste à votre disposition si vous avez de plus amples questions concernant le domaine sportif.

Veuillez recevoir, Monsieur, l’assurance de mes plus sincères salutations.

Vous trouverez ci-dessous, comme convenu, les lettres de mes confrères.

Le Professeur Guilty.

 


 

Yes, Breizh, yes !

Yes, Breizh, yes !

Cher Monsieur Abramovitch,

Je souhaite présenter ma candidature pour le poste de préparateur physique, au sein de votre mythique club de football. J’ai eu vent de votre offre, via lequipe.fr, m’informant du licenciement de Monsieur Mourinho et de son staff technique.

Inutile de vous dire, je corresponds parfaitement au profil. Musclé sec, je m’entraîne moi-même tous les matins, dès potron-minet, en allant courir le long des berges de Seine. Comme mon presque homonyme du Paris Saint-Germain – que vous allez affronter pour la troisième année d’affilée en Champions league – je suis très endurant. J’ai fait exploser plusieurs fois les tests de VO2 max et cassé un nombre incalculable de tapis roulants en salle de sport. J’ai toujours pensé que s’entretenir était une forme de respect de la part d’un préparateur physique vis-à vis de ses joueurs. Une sorte de gentlemen agreement, dont peu de journalistes sportifs bedonnants s’acquittent. Mais, contrairement à votre ex-coach, je refuse de polémiquer sur ce sujet. Chelsea mérite mieux, selon moi.

Sans faire injure à la production de votre pays, en France nous n’avons pas de pétrole mais des idées. Et pour le coup, j’en ai en pagaille. J’ai effectué mon stage de fin d’études à Lyon – par dépit, avoir été recalé à Brest – où j’ai intensément observé Tiburce Darou – paix à son âme – tenter de remettre sur pied le fragile Yoann Gourcuff. Je sais donc déjà ce qu’il ne faut pas faire.

Par ailleurs, je connais sur le bout des doigts votre effectif et ses caractéristiques physiques. Je ne vous cache pas que j’aurais aimé être des vôtres à l’époque de Didier Drogba, un joueur aux qualités athlétiques exceptionnelles. Mais, en désespoir de cause, je ferai avec ce que j’ai sous la main.

Je ne vous apprends rien, Cahill et Zouma sont de gros bourrins qui peuvent péter en même pas dix matchs. Si vous me choisissez, ils tiendront le reste de la saison. Vous avez aussi quelques « danseuses », comme nous nous plaisons à dire de l’autre côté de la Manche. Avec moi, pour Willian et Oscar, ça ne sera pas Copa Cabana mais plutôt la Cité de Dieu. Ils n’auront même plus besoin de protège-tibias tellement leurs jambes seront dures. Vous allez voir, Matic va bouger sa grande carcasse et le p’tit Hazard, qui se repose trop sur ses lauriers à mon goût, va galoper comme s’il était coursé par des nationalistes flamands. Terminé aussi la paëlla pour Azpi, Fabregas et Pedro. Je ne suis pas Courtois et compte m’appuyer sur des cadres méchants, de la trempe de Diego Costa et Branislav Ivanovic, même s’ils ne jouent pas, pour faire de votre colonie de vacances une bande de pits prête à mordre.

Associé à mes très compétents confrères Guilty et Bommel, je me suis toujours senti pousser des ailes. Notre trio de minots n’a pas d’équivalent pour faire mouiller les foules. Côté prépa, je peux vous garantir que ça va suer. Les invitations aux soirées privées du tout-London seront réprimées par 150 pompes devant la photo d’Arsène Wenger. Je suis quelqu’un de pugnace, un brin sadique et surtout, vous l’aurez compris, intransigeant. Je vous en fais la promesse : dans deux mois, ce sera Oscar qui fera un attentat sur Zlatan et non l’inverse. En plus, sans prendre de rouge.

Je suis prêt à vivre dans votre quartier bourgeois, à supporter les coutumes voire la gastronomie anglaise et à écouter Damon Albarn, votre fan le plus fervent. Je vous demande juste, une fois par mois, d’avoir l’autorisation d’aller à l’Emirates stadium pour voir une vraie équipe de foot. Je m’engage, sur la tête de Gianfranco Zola, à porter des boxers bleus en contrepartie, même « if it’s a fucking disgrace ».

En espérant que vous donnerez suite à ma candidature, recevez, Monsieur Abramovitch, l’expression de mes sentiments respectueux. Dans l’attente de mon arrivée, je me permets d’y ajouter une douzaine de crêpes et un cidre fermier breton, au cas où la prochaine prestation de vos joueurs justifierait une escapade en loge VIP.

Votre dévoué Breizh Maduiti


Le Doc, un homme de réseau. Since 2008.

Le Doc, un homme de réseau. Since 2008.

Cher Roman, je ne vais pas vous raconter toute une histoire.

J’ai appris que Mourinho était parti. Cela m’a un peu attristé. C’était mon José préféré, à part celui d'Hélène et les garçons. Il vous faut, pour reconstituer votre staff, un nouveau directeur sportif, et je suis le candidat parfait.

Je serais le Sammer de Chelsea. Je n’ai pas d’enfants. Pourtant, j’ai de l’expérience avec eux. Je pense pouvoir m’adapter aux seniors tels Terry qui ont les mêmes défauts : nombrilisme, caprices et volonté d’escapade. Je me sens donc prêt à être à disposition des joueurs pour pouvoir répondre à leurs attentes au quotidien.

Mon rôle consiste aussi à résoudre les éventuels problèmes de vie de groupe de grande envergure, s’ils n’ont pu être réglés par l’entraîneur. Ça aurait pu servir pour compenser le caractère de José.
Je suis sûr que Hazard manque d’ordre, je pourrais l’aider. Je peux aussi faire des câlins. Beau gosse, si en chemise bleu je ne fais pas honneur au club, c’est que la vérité est tailleur.

En tant que directeur sportif, je ferai le lien entre la direction du club, vous et vos vices-présidents, ainsi que l'entraîneur et les joueurs. Gérer un coach comme le professeur Guilty sera facile pour moi. Nous avons l’habitude de travailler ensemble et ses colères se calment avec une chanson d’Adriano Celentano et une pizza. Je peux assurer les liens avec le corps médical, surtout si vous reprenez Eva Carneiro comme assistance de Breizh Maduiti.

Pour créer du lien ou négocier de futurs contrats, rien de tel qu’une bonne table. Cela tombe bien, j’adore les restaurants (ce qui se voit
dirait ma femme, ou celle de Diego Costa). Je peux avaler à peu près n’importe quoi, à part des couleuvres sans broncher. Je suis quelqu’un d’honnête et de rigoureux : dur en affaire-play, quoi.

Vous savez que dans votre club, il vous faut un nouvel homme de réseau. Ça tombe bien, j’ai l’ADSL depuis 2008. J’ai de nombreuses connaissances dans le milieu du football, j’ai fréquenté une cousine de Willy Sagnol et le garagiste de Gignac. Ayant beaucoup joué à FIFA 11, j’ai d’ailleurs été champion d’Europe avec Wrexham FC en sept ans, tout comme vous, sauf que je suis parti d’un club de 4ème division, ce qui prouve la qualité de mes recrutements. Et puis pour prendre Djilobodji à Nantes, soit c’est un règlement pour la mafia polonaise (et je saurai garder vos secrets tel un membre du bureau de la FIFA), soit votre recruteur avait fumé du crack pour croire qu’il en était un. Et Falcao, on en parle ? Je serai meilleur recruteur. À propos, penchez-vous sur Maximillian, de Schalke 04.

Intégrer votre « enterprise », représente pour moi un réel enjeu d'avenir, dans lequel mon travail et ma fidélité pourront s'exprimer pleinement.

Restant à votre disposition pour toute information complémentaire, je suis disponible pour vous rencontrer lors d'un entretien, à votre convenance, mais venez de préférence chez moi, ou envoyez moi un jet : mon livret A est à sec.

Veuillez agréer, Roman, l'expression de mes sincères salutations. Servilement vôtre.

Le Docteur Cevan Bommel

Je laisse un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *