Contre Son Camp Rien à foot

Le karaoké du professeur Guilty – Calamity Steve

Professeur Guilty |  19 novembre 2015

Elle a été la première à porter des lunettes ridicules, mais loin d’être la dernière. Camélia Jordana t’invite à faire une balade en compagnie de Steve Mandanda. Lance le son et enfile tes santiags.

 

Tant de valises, de désirs, de revers
Et la loi de perdre
La chance, la de-mer…
J’ai croisé des Planus, des Eliot,
Des Hilton à la chaîne
Et des fantômes à la pelle

J’ai dégoûté tout le monde
Mes gants foulaient la poussière
Les Bodmer et les Pegg’

J’ai bravé cent toqués
Traversé les cinq mètres comme une chienne
J’en ai vécu des trous même

Calamity Steve, Calamity Steve, Calamity Steve, Calamity Steve.
Calamity Steve, Calamity Steve, Calamity Steve, Calamity Steve.

J’ai tant laissé derrière moi
Abandonné ma cage aux buteurs
Soumis mon corps aux frappes nettes

J’ai misé sur demain
J’ai flambé mes dollars à l’OM
J’ai oublié mes belles claquettes

J’en ai pisté des Cabaye, des Vainqueur
La nuit à Laval, sous la chaleur sans Cheick N’Diaye

J’ai croisé des loosers, des moyens
Des hommes sans joie ni arme
Et un club’oh plein d’défauts, plein d’failles
Que j’aime…

Calamity Steve, Calamity Steve, Calamity Steve, Calamity Steve.
Calamity Steve, Calamity Steve, Calamity Steve, Calamity Steve.

Tant de valises, de désirs, de revers
Et la loi de perdre
La chance, la de-mer…

Si Marseille me faisait le cadeau rêvé d’une vie nouvelle
Sans hésiter j’revivrais à Rennes

Calamity Steve, Calamity Steve, Calamity Steve, Calamity Steve.
Calamity Steve, Calamity Steve, Calamity Steve, Calamity Steve.
Mmmmmm…

Calamity Steve, Calamity Steve, Calamity Steve, Calamity Steve.
Calamity Steve, Calamity Steve, Calamity Steve,
Calamity Steve.

 

Je laisse un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *