Contre Son Camp Rien à foot

Les yeux sur les Bleus qui visitent le Danemark

Dr Cevan Bommel |  12 octobre 2015

hqdefault

Le match

Très amical : DANEMARK 1-2 FRANCE

Stade de Copenhage Parken, stade où joue d’habitude Federico Santander, l’ancien Toulousain.

D’un côté, des Danois au niveau des Finlandais dans leurs heures les plus noires, avec un fils Schmeichel définitivement renié par son père à la 7e minute. De l’autre, des coiffeurs bleus avec l’envie de sortir les ciseaux, sous les yeux de Bixente, heureux comme un pape sans son Christian. Sympatoches ces p’tits matchs amicaux. Mais pas de quoi détrôner l’affiche de ligue 1 du dimanche soir. C’est dire. N’empêche, la bleuzaille a assuré. Mention aux trognes pas possibles dans les tribunes. Knut.

 

Les titulaires

Mandanda

BM : 6. Minable. Un jeu au pied dans le foulée du XV de France face à l’Irlande. Un but encaissé avec une attitude de touriste derrière sa Go-pro.
PG : 5. Entre tête de chien battu et relances hasardeuses, Steve nous indique clairement pourquoi il est encore à l’OM après tant d’années.
DCB : 4. Il a oeuvré pour que Dan marque.

Jallet :

BM : 10. Volontaire mais limité bon dieu ! C’est l’histoire d’un bon gars. Il sait pas trop comment il est arrivé là, mais il en profite à donf et il a bien raison. Sympa mais léger. Et avec ça, un crâne luisant qui pique l’oeil du téléspectateur.
PG : 12. Le fait de se dire que c’est le meilleur à son poste en bleu n’est pas vraiment gratifiant. Il a la forme mais peu de fond. Le Décathlon façon discount.
DCB : 12. Il est volontaire et sympathique, ça va me suffire.

Mangala 

BM : 14. Format armoire à glace. T’es toujours content d’avoir ce type de golgoth dans tes rangs pour partir au combat face aux Vikings.
PG : 17. Eliaquim est affûté comme une lame. Et la lame est tranchante. Un parfait ambassadeur pour les Opinels.
DCB : 14. Plus masse d’arme qu’opinel, ce n’est pas un fléau c’est déjà ça !

Varane

BM : 14. Rafa (comme l’aurait aussi surnommé Lionel Chamoulaud) a fait du Rafa. Buste haut et relances propres. A profité de l’apathie des Danois pour faire un clin d’oeil à la femme du coach adverse dans les tribunes. Coquin derrière sa dégaine de gendre idéal.
PG : 14. OKLM comme dirait Booba.
DCB : 14 Propre et souriant, reste à définir qui sera sa copine dans l’axe

Digne

BM : 1. Rien que pour le jeu de mots. Rajoutons un 0 : a fait le taf, sans plus. Patoche Evra peut dormir sur ses deux oreilles. Rolland Tournevis n’a pas fini d’entendre siffler les siennes.
PG : 20/20. La première passe décisive d’un latéral français depuis 1992. Puis, que des passes en retrait pour ne pas gâcher les stats. Le match parfait pour un joueur pas très ambitieux.
DCB : 13. Il faudra qu’il soit au même niveau, et encore plus saignant, sur des matchs importants pour pouvoir concurrencer Bixente dans mes fantasmes  compo rêvées.

Matuidi

BM : 15/20 A grattouillé à l’envi et failli faire une passe décisive après une interception de vieux grognard. Du pur Blaise tout en hyperactivité, comme on l’aime. Un seul bémol : devrait se rappeler de temps en temps qu’il a un pied droit.
PG : 15. Le même match que d’habitude. Blaise lui, ne souffle pas, sauf sur les bougies de son gâteau.
DCB : 15/20. Les blaises vous réchauffent parfois mieux que les flammes.

Schneiderlin

BM : 16. Dédé n’a pas fini de se triturer le cerveau pour trouver son milieu terrain pour l’Euro. Énorme match de l’Alsacien, le Monsieur propre du jour. Ce n’est pas parce qu’on a presque le nom du méchant des tortues Ninja qu’on est vilain.
PG : 14. Le fils de Romy nous a indiqué ce soir qu’il est très à l’aise dans le monde impitoyable de la passe intéressante.
et des transversales. L’anti-Digne. A manqué de présence pour récupérer les ballons.
DCB : 15. Son père Wesley aurait détesté l’avoir dans les pattes. Si à Manchester Van Gaal le fait progresser, il sera permis de rêver.

Sissoko

PG : 15. C’est quand même ballot quand ton meilleur joueur est Michoko. Mais c’est comme ça, tu n’y peux rien. Très propre, très puissant, techniquement irréprochable, c’est lui qui a su mettre le pied quand les Danois ont commencé le match.
BM :15. Momo a souvent hésité entre le métier de déménageur, champion de crossfit ou footballeur. Il a bien fait d’avoir choisi le dernier. C’est l’homme de main de Dédé. A chaque fois, t’es déçu de le voir sur la feuille de match. Et à chaque fois, tu te dis qu’il a assuré ou en tout cas que c’était pas lui le pire.
DCB : 15. Complètement d’accord. Comme Valbuena, ce ne sont pas des toplayers, mais ils ont pour eux leur engagement. Lieutenant Sissoko, tu iras à l’Euro !

Martial
BM : 17. Mon bon Anthony, si t’avais pas foiré ta reprise de volée, tu aurais peut être eu deux points de plus. Imprenable sur son côté gauche, il a énormément apporté  et rendu fou Jacobsen, la burne guingampaise, ce qui pondère sa performance. Un profil de titulaire en puissance ? Fort possible.
PG : 12. Une très belle passe décisive à Schmeichel sur le premier but. Des dribbles et encore des dribbles mais tellement de déchets que la société de Loulou Nicollin lui a collé un camion poubelle au cul.
DCB : 12. A six mois de l’Euro, Didier continue de chercher à recomposer France 98. Il peut faire illusion avec le soi-disant nouveau Henry. J’ai des doutes.

Griezmann

BM : 15. Des prises de balles à te faire dresser les poils et un sens du jeu comme on en avait pas vu depuis longtemps en équipe de France. Un peu léger physiquement toujours, mais de plus en plus incontournable.
PG :12. Plus de vista qu’il y a 3 jours mais toujours des mauvais choix et très peu de corners bien tirés. Il lui manque encore quelque chose pour franchir ce palier en bleu. Que la Dech’ lui casse la gueule comme pourrait le faire Simeone.
DCM : 16. Avoir un vrai joueur de foot, cela fait plaisir. Tu me dégrises, man.

Giroud

BM : 13. Le plein de confiance après deux buts un peu chatteux, et puis plus rien. Un face-à-face joué comme un défenseur central, une technique toujours aussi laborieuse, mais bon, Oliv’ mouille le maillot. Et c’est déjà pas mal… en attendant mieux.
PG : 0. Un point par frappe d’enfant sur ces 2 buts. Les mêmes frappes que le petit Nolan, classe de CP à l’école primaire du village. Puis finalement -3 points sur ce semblant de lob, celui que tenterait le petit Kévin, en classe de CE2 en face-à-face avec Hugo. Oui, Hugo, ce CE1 trop nul pour jouer ailleurs qu’au but. La cour d’école est impitoyable.
DCB : non noté. On avait bien été champion du monde avec Stéphane Guivarc’h.

Les remplaçants

Zouma

BM Oui, on sait, José c’est le meilleur. Quoi, c’est toi le titulaire cette année à Chelsea ? Ça s’est pas vu. T’as été plutôt correct.
PG : Complètement perdu sur une action très chaude. En effet on comprend pourquoi Chelsea prend des buts.
DCB : il est court, Zouma !

Lacazette

PG : Belle barbe, très élégant. Le kiff pour les adolescentes qui n’attendaient que son entrée.
BM : Alexandre a joué et, comme d’hab’ cette année, Alexandre n’a pas marqué. D’accord, 20 minutes c’est peu. Mais attention à Jean-Mimi sur Twitter.

Valbuena.

PG : Regarde chérie, c’est Valbuena ! Où ça ?
BM : Rien de neuf sous le soleil. Ah si : une attitude arrogante à son entrée sur le terrain. Petit vélo n’aime pas ne pas débuter la course.

Cabaye.

PG : Oui, c’était bien lui.
BM : Aïe. Oui, on t’a vu. C’est toi qui te fait humilier sur le but danois.
Le coach

Deschamps :

BM : 16. Tu as cloué le bec au père Ménès qui trouvait débile ton idée de mettre Giroud d’entrée. Tu as misé sur Martial et et il assuré. Tu as fais confiance à Schneiderlin. C’est tout bon, ça. Mais les vrais tests, ce sera le mois prochain contre les Rosbifs et les Teutons. But, in Dédé we trust.
PG : 14. Des choix logiques. Mais peut-on parler vraiment de coaching ? Tu aurais fait pareil.

 

Je laisse un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *