Contre Son Camp Rien à foot

Málaga – Real Sociedad : Le bulletin de notes

Dr Cevan Bommel |  4 octobre 2015

chagrin-d-ecole. NOTES

Samedi de pluie, heureusement la télévision permet l’évasion. Après un intéressant Séville-Barcelone pour se réveiller avec l’ami Rico ray-onnant, j’avais envie de rester au Sud des Pyrénées.
Le 15ème contre le 19ème, (soit un Nantes-Troyes si on convertit dans le langage de notre beau championnat).
Mais là, ce n’est pas un Ouest-Est mais un beau Nord-Sud entre les basques de Saint Sébastien, et les andalous de Malaga.

 

Malaga 
Entraineur : Javi Garcia : 16/20 Le sergent Garcia a mis en place un joli 4/4/2 à plat, très solidaire, coordonné jouant bien l'alignement. Précis dans ses passes et dominateur.

Kameni : 16/20 Marly Gomond. Dans l’rythme. Régulier, sérieux. Une passe décisive, des arrêts. Du coup on comprend pourquoi on ne voit pas jouer Ochoa.
Angeleri : 10/20 le nez dans la pelouse, il a fait ce qu’il a pu, soit brouter.
Rosales : 12/20
Weligton : 15/20 Le rocher n’a pas bougé depuis 10 ans de Malaga.
Miguel Torres 11/20, fils d’Indurain et de Fernando

Juan Carlos : J’avais cru que c’était le roi ressuscité. Du coup j’ai été déçu. 10/20
Tissone : 8/20 Un tison, c’est chaud, et passe du jaune au rouge à la 70ème. N’a pas manqué sur les 20 dernières minutes.
Recio : 12/20 de son vrai nom José Luis del Pozo, soit José Louis Dupuit. Pourtant loin d’être au fond du trou
Duda : 12/20 le croisement entre Dudka (la rudesse) et Dida pour la maladresse, mais volontaire.

Duje Cop : 10/20 Se prononce « choppe » . Performance mise en bière, invisible
Charles : 19/20 Le grand Charles, était chaud avec deux buts rapides, un pour éteindre les espoirs en fin de match. What Else. Homme du match.

 

Real Sociedad
David MOYES : 7/20 Énigmatique, brillant à Everton, incompris à Manchester, son équipe a été dominée tout le match, il avait l’air dépassé et n’a rien tenté.

.
Gerónimo Rulli : une tête de puceau à sa première boom,  un ballon récupéré à la main sur la passe en retrait d’un partenaire, 3 buts dans la musette. C’est bien mon petit. Non noté par pitié
Aritz Elustondo, Alberto De La Bella,  Diego Reyes 8/20 pour le pack. Ont courbés le dos , sans beauté ni rires.
Iñigo Martinez : 5/20 Martinez à la plage, Martinez dans les choux pendant les 10 premières minutes, Charles like this

Rubén Pardo  10/20 s’est excus
Asier Illarramendi : 11/20 a laissé son talent sur le banc du Real Madrid, quelques belles passes courtes, mais quasi invisible
Carlos Vela  11/20 L’ex-futur grand d’Arsenal n’a pas réussi à déstabiliser le bloc de Malaga
Sergio Canales 10/20 l’ancien remplaçant de Kaká, a parfois fait de la merde
David Zurutuza : 12/20 Très actif, le franco-espagnol (ou basco-basque) s’est montré, a fait une belle passe pour Imanol. Ainsi parlait Zurutuza.
Imanol Agirretxe : 14/20 Un but, du talent, mais une défaite.

 

3-1 

 

Pour un match de fin de tableau, c’était un match agréable à regarder. Il y a avait des gestes que j’avais oublié comme des transversales, des contrôles précis, des passes rapides et des dédoublements. En Espagne pendant un match quand ils parlent de technique ils ne parlent pas de soucis de transmission TV.

Puis j’ai regardé le résumé de GFCA-TFC et j’ai pleuré.

 

 

Je laisse un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *