Contre Son Camp Rien à foot

Stade de Reims – ESTAC : le bulletin de notes

Dr Cevan Bommel |  5 décembre 2015

Le stade Auguste-Delaune loin d’être plein pour le derby champenois, nouvellement derby de l’Alsace Lorraine Champagne Ardenne. Prends ça Metz, Nancy, Starsbourg ! C’est peut-être ça qui a perturbé les habitants, qui n’ont qu’à moitié rempli le stade.

Mohamed Bradja a remplacé Furlan, qui à priori rebondit déjà. Thiago, Cabot, Perea titulaires et un 4-3-3 new look est proposé.

 .

Cabot, homme du match

Cabot, homme du match

Troyes

Bernardoni : 10/20. Le fils de Dona Doni, Bernard, a fait un hommage à un autre Bernard, Lama, avec un maillot dégueulasse. Mais il ne peut pas faire autant.

Ngcongca 11/20. Une faute stupide, c’est n’cong ça. Sinon appliqué.

Saunier dévale, chaud. 12/20

Johan Martial : 15/20 magnifique tacle glissé pour montrer à Anthony qu’il n’est pas le seul avec du talent. Il anéantit une action de De Préville, et un de ses muscles. Remplacé par Veskovac, frère de Nico et Robert 12/20.

Mavinga : 10/20. Sûrement deconcentré en retrouvant son ancien club. Sinon …

Thiago : 10/20. Un Motta chauve des mauvais jours : lent et agressif

Jean : Bon, 13/20.  Le petit Corentin n’avait pas fini sa sieste, mais après la mi-temps a cassé des Reims.

Nivet : 12/20. Joueur de talent, ou tas lent s’il est pressé, ce qu’a bien fait Reims en première mi-temps. Normal pour un joueur de 38 ans. Jolie tentative du milieu de terrain. La grande classe si ça rentrait.

Cabot 20/20. Se bat comme un chien, a failli pisser sur Tacalfred qu’il a pris pour une statue.

Pi : 12/20. Jessy P a un blaze à rapper avec des voitures de luxe. Et frappe en oubliant ses potes. Il n’aurait pas pu dire comme Nekfeu « Mon équipe c’est le moteur, sans elle j’aurais aucun kilométrage ». Pour sa défense, il marque sur une reprise de volée un tir repoussé de Cabot.

Perea : 12/20 Des airs de Pato, mais en plus pataud. En revanche il est puissant.

 

Sabling_the_Champagne_bottle

Pour sabrer le champagne, il ne faut pas jouer que 50% du match

Reims

Agassa : 11/20.Dégage bizarrement de la tête, et agaça.

Tacalfred : 8/20. A la rue, offensivement, défensivement, mais ne pouvait pas être remplacé car t’as qu’Alfred.

Mandi gère : 16/20.

Fofana : 12/20. Met son gardien en difficulté sur une passe en retrait, absent face à Pi, mais est quand même regretté à Toulouse devant la faiblesse de la défense actuelle.

Signorino : 12/20. S’est fait marcher dessus par Perea, mais n’a rien lâché. Signorino féroce.

Kankava :11/20. De retour de suspension, avait aimé cela et a cherché à en avoir une autre. Quand ça va pas …

De Prévile : 14/20. Duel face au gardien manqué de près, vil. En revanche une belle frappe sèche pour le but.

Oniangué :10/20. Prince n’a pas été royal.

Devaux : 14/20. Poète lorrain, une barbe à se faire dénoncer pour radicalisation, de la classe balle aux pieds à faire regretter le TFC, lui aussi.

Fortes : 10/20. Des efortes mais insuffisant. Remplacé à la mi-temps par Bulot, mais la mayonaise n’a pas mieux prise.

Ngog : guête mais n’est pas à la fête 10/20.

 .

En Bref

Une première mi-temps dominée par Reims, qui menait à la pause et a du trop arroser cela. Les Troyens y ont cru et eux, ont dominés la seconde mi-temps. Match équilibré pour un derby rempli de maladresses à défaut d’ambiance.

Résultat final : 1-1 (36ème N.De Préville, 47ème J.Pi)

Je laisse un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *