Contre Son Camp Rien à foot

3 matchs en une semaine : la LFP autorise le dopage

Professeur Guilty |  20 septembre 2015

dopageCi-contre : Une illustration des prochaines mises au vert.

Pour une plus grande équité sportive et pour maintenir le suspense infernal de la Ligue 1 avec le trio de tête Paris, Rennes et Caen qui se jouent le titre, la LFP a pris une décision forte. Elle autorise tous les clubs qui ont un budget inférieur à 250 millions d’euros de se doper pour affronter la semaine marathon qui a commencé ce week-end.

Explications avec Frédéric Thiriez lui-même, au micro de Téléfoot : « C’est une décision qui fera sûrement parler mais qui était, si on y réfléchit bien, une évidence. Les équipes ont trois matchs en une semaine. Comment voulez-vous que de petites équipes comme Bastia, le Gazélec ou Lyon tiennent la cadence ? Pour plus d’équité nous autorisons donc le dopage à partir de la fin de cette journée qui n’est pas encore terminée et les joueurs auront une semaine pour se doper le mieux possible. Au niveau des méthodes il y a quand même quelques substances interdites. La greffe de nouvelles jambes par exemple, la kétamine, le LSD, bref, tout ce qui pourrait créer l’effet inverse. Ce que l’on souhaite sur cette semaine test, c’est qu’un joueur comme Morel par exemple puisse gagner des duels aériens. »

Laurent Blanc réagit et crie au scandale.

Si la décision fait l’unanimité dans les clubs de l’élite, le Paris Saint-Germain, lui, se sent un peu floué. Le coach : « Cette décision est hallucinante ! Quels clubs ont plus de 250 millions de budget à part nous ? Personne. Décidément, je commence à me demander si on ne va pas faire un championnat en Catalogne avec le Barça et s’affronter tous les week-end. »

Dans les autres camps, message reçu 5/5 pour les clubs autorisés, les premiers contacts ont été établis avec des spécialistes du dopage américain.

Je laisse un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *