Contre Son Camp Rien à foot

Dupraz « dans le dur mais endurant »

Dr Cevan Bommel |  29 janvier 2017

Interview pour Savoyeur Mag, spécialiste de la saucisse, venu rencontrer l’enfant du pays, l’expat’scal Dupraz, entraîneur du Touloose Football Club, après la promenade stéphanoise (TFC-ASSE : 0-3)

tfc-quand-pascal-dupraz-evoque-le-terrorisme-ca-derouille-iconsport_dim_270716_08_89150358

Pas une fille facile

SM (Savoyeur Mag) – Cher Pascal, vous rencontrez des difficultés particulières actuellement ?

PD (Pascal Dupraz) – Lafond la forme, vous avez vu … (silence) Bof vous savez, parfois il faut faire le dos rond. Surtout quand on sait pas quoi faire avec un ballon rond. On ne pouvait pas gagner là, contre lui. Varela c’est le buteur qui réussit le plus contre nous, il en est à 5 cartons rouges contre nous, et je ne compte pas ses passes décisives. Là, il en a fait deux pour Nolan Roux. Tu te rends compte son talent, faire marquer le Nolan … C’est l’anti-Xavi de l’arbitrage : tu le vois trop, il fait son show et ne joue pas juste. Il marque contre Bastia, Montpellier, c’est pas un gars du sud Bartholomeu. Je le préfère en président du Barça.

SM – C’est les joueurs partis à la CAN qui vous manquent ?

PD – Sans Yago, je suis plus Jafar, c’est clair. Lui gagne avec le Burkina, tu te rends compte ? C’est un grand étalon. Il grise plus de femmes que de feuilles de matchs.

SM – Vous ne vous sentez pas en danger devant cette suite de contre-performance ?

PD – Vous êtes sérieux ? Ils ont gardé deux ans Elie Bauff, ils ont mis le figurant Arribagé ! Je suis dans le dur mais endurant, je reste là tant que j’en ai envie.

SM – Après ce début de saison réussi, vous n’avez pas l'impression d’un gâchis ? Quel sont vos objectifs pour cette fin de saison ?

PD – Vous savez, avec la bande de prépubères que je dirige, vous vous attendiez pas à ce qu’on dépucelle l’armoire à trophées toulousaine ? On est la ville rosse ici. Nous sommes à 26 points, à 4 points de la 17ème place, donc rien n’est perdu. Le ventre mou, à part le mien, ça m’emmerde. En revanche, moi je veux de la passion, de l’excitation. J’adorerais un barrage, le souffle de lensois barragistes dans le cou mes gamins, ça ça leur donnerait le frisson. Il faudrait ne pas se faire enfiler et là j’écrirais des pages de l’histoire du TFC.

SM – Vous ne voulez pas tenter de jouer le haut de tableau ? Vous n’êtes pas si loin. 

PD – Oui, je ne regarde pas vers le haut, on n’y a pas notre place. Somalia c’est un peu maigre hein. J’ai demandé des renforts au Président pour tenter les 6 premières places. Moi je suis catholique, mais l’évangile selon Corentin Jean, il l’écrira pas avec ses pieds. C’est pas encore ça, il ne me reste qu’à prier. Je ne parlerais pas d’Andy « Burrito » Delort qui n’est pas encore en forme, qui est là pour l’an prochain. Pour remplacer Martine Braise wet. Qui va piéger un pigeon dans un plan à 3 avec Sadran, genre le Lampion’s project, qui va y laisser 15 millions. Allez je te laisse, j’ai l’antidopage à passer. C’est moi qui parcours le plus de terrain au TFC.

Je laisse un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *