Contre Son Camp Rien à foot

Gasquet : la quille au PSG

Breizh Maduiti |  10 septembre 2015

Richard_GasquetTerminé la balle jaune, bonjour le cuir. L’impitoyable Roger Federer (le vrai Suisse) a précipité la chute de Richie (le Suisse fiscal) en quarts de l’US Open, la nuit dernière, sur le court Arthur-Ashe de Flushing Meadows (New-York). Trois sets secs et voilà que notre galocheur à la blanche nous fait une Bartoli. Définition : départ en retraite anticipée. Sauf que notre Bite(terrois) sait rêver en grand. Dans sa conférence de presse, après les traditionnelles félicitations à son adversaire, il a lâché LE parpaing. « J’arrête le tennis sans regrets, le PSG vient de me recruter. » Le président qatari, par peur de faire une Lucas Digne avec Kurzawa à gauche, a tenu à assurer avec une « triplure » pour Maxwell. Difficile de lui en vouloir. Le plus beau revers du circuit a toujours donné des gages sur le côté gauche de court. A cet assidu du Parc de confirmer. Et bon dieu, Richard, on arrête de partir au combat avec des intentions de cocker. Bordel, tu joues contre l’ancien club de Zlatan mardi prochain !

Je laisse un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *