Contre Son Camp Rien à foot

Guardiola, le franc parler

Professeur Guilty |  18 septembre 2015

moineCi contre : Pep’ qui pense.

Interrogé hier sur ses rapports avec Mario Götze dont son temps de jeu en minutes se compte sur les doigts d’une main à moitié coupée, Pep’Guardiola a une fois de plus affirmé qu’il aimait beaucoup Mario mais qu’il fallait faire des choix. Le roi de l’angélisme est même allé plus loin : « Mais vous savez, il n’y a pas que lui que j’aime. J’aime tout le monde dans le football. Par exemple je trouve que Pablo Correa a fait du super travail avec Nancy à l’époque. J’aime aussi beaucoup la technique individuelle et l’intelligence de jeu de Jean-Christophe Bahebeck. Tout comme son prénom. J’aurai bien voulu m’appeler Jean-Christophe, comme dans Winnie l’ourson, vous savez le petit garçon qui était son ami. C’est magnifique. Et le stade du Gazélec ? Vous n’aimez pas ? Quelle architecture ! Quand j’aurai un peu de temps j’irai le visiter. Et si vous voulez le fin fond de ma pensée j’adore car on siffle un pénalty inexistant contre nous. Vous savez pourquoi ? Parce que ça nous rappelle que l’Homme est au centre du football. J’aime les erreurs, j’aime beaucoup perdre et je tiens aussi à apporter mon soutien à mon ami José Mourinho qui est dans une situation délicate en ce moment. »

Je laisse un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *