Contre Son Camp Rien à foot

Kanté, le philosophe bleu

Breizh Maduiti |  18 mars 2016

Le chemin de sa sagesse est passé par les campagnes normandes.

Le chemin de sa sagesse est passé par les campagnes normandes.

Et de…une sélection en équipe de France pour Ngolo Kanté. Une juste récompense pour l’infatigable milieu de poche de Leicester, étonnant leader de la Premier league avec toujours cinq points d’avance sur Tottenham. Pogba, Martial, Coman. Deschamps aime les bons et n’a pas peur de prendre des jeunes, contrairement à ses prédécesseurs. Ces derniers, mus par cette marque de confiance, le lui rendent bien, en général. La mise en lumière de l’ancien caennais entre dans cette logique.

L’hommage à Diaby
Pas de quoi monter à la tête de celui qui porte presque le nom du philosophe allemand, Kant, père spirituel de « l’idéalisme transcendantal ». Un léger air de famille tout de même, à la lecture du mensuel littéraire et sportif L’important c’est les trois points de suspension. « Je prends les matchs les uns après les autres. Après, c’est clair que l’appel du sélectionneur me fait chaud au coeur. En même temps, il y a une forme de logique à mes performances. Comme mon papa prussien, Didier est un rationnel. Il parie sur un espoir, jeune et doué, plutôt que sur un Diaby qui va se péter au bout de 20 minutes. Big up à toi d’ailleurs Abou pour ton retour et RIP à ta carrière en bleu. »
À savoir désormais si NGolo saura s’inscrire dans la lignée des philosophes rugueux à la Karembeu ou dans l’école des Pat Evra et consorts, en d’autres termes, fort en gueule, avec des bonnes cannes et une longévité due à une absence de concurrence à son poste. « Inch Allah », répond le néo-bleu. De conclure, modeste : « En attendant, je vais lire des bouquins, apprendre de mes erreurs et éviter de fréquenter trop de poètes du football anglais. » Chauvin, en plus. Tant que c’est pas Thauvin.

Je laisse un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *