Contre Son Camp Rien à foot

La SPA en colère contre Van Gaal

Professeur Guilty |  16 janvier 2016

Louis qui baille sur le banc

Louis qui baille sur le banc

Annoncé comme le redresseur de barres idéal dans la maison United, Louis Van Gaal propose finalement un jeu pauvre, inoffensif et ennuyeux. Le tout avec 250 millions d’euros dépensés chaque été. Au-delà du football, son physique ingrat et son attitude détestable ne plaide pas en sa faveur. Bref, tu l’auras compris, « Le pélican » emmerde tout le monde, ses joueurs compris.

C’en est trop pour la SPA qui a décidé de faire un communiqué pour rétablir la vérité : « Chers amis des bêtes. La situation est plutôt rare mais nous devons parler football. En effet, un entraîneur hollandais se prénommant Louis Van Gaal sévit depuis trop longtemps dans ce milieu. Son goitre imposant et son allure déséquilibrée a fait que le peuple le nomme « le pélican ». Nous lançons un appel auprès des citoyens. MERCI DE NE PAS IMPLIQUER CETTE ESPECE DANS CE MARASME. Le pélican est un animal doux, élégant et très intelligent. Faut-il rappeler que dans l’iconographie et la symbolique chrétienne occidentale, le pélican symbolise le sacrifice du Christ, qui verse son sang pour le salut du genre humain, et la charité ? Y trouvez-vous un quelconque lien avec cet homme autoritaire et borné ? Non. Nous sommes d’accord. Nous vous remercions et comptons sur votre discernement. Bonne année 2016 et un gros câlin à vos animaux ! »

Je laisse un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *