Contre Son Camp Rien à foot

Le plan big brother déclenché chez les Bleus

Breizh Maduiti |  1 juin 2016

Eh Didier, sois plus discret, on t'a reconnu !

Eh Didier, sois plus discret, on t’a reconnu !

Des caméras partout à Clairefontaine pour éviter de nouvelles blessures, d’ici le 10 juin et le premier match de l’Euro 2016 face à la Roumanie. Le tandem Deschamps-Le Graët a tranché. Après Varane et Mathieu, le nouveau forfait de Lassana Diarra, blessé au genou, a été la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Pourtant, un événement plus anodin a conduit à cette décision. DD raconte : « Mon fidèle adjoint Guy Stéphan, trop heureux d’arriver en Autriche, a voulu se couler une mousse pour célébrer le début de notre stage. Et là, à peine la tireuse saisie, fracture du poignet. » La scoumoune semblerait même avoir gagné le staff.

Les lofteurs et le club des trois épargnés
Le président de la FFF a alors piqué une colère : « Désormais, les Bleus seront suivis par vidéo-surveillance jusque dans les chiottes. Notamment, les attaquants. Didier, après la déclaration de Karim hier, ne veut plus entendre parler de la génération 87. Giroud et Gignac, même s’ils ont les pieds plus carrés qu’un bâtiment de l’époque communiste, seront sur-protégés. Il joueront et puis c’est tout. Nous n’avons pas envie d’avoir à composer le 06 de Ben Arfa. » Paul Pogba et son coiffeur seront suivis de près également. « Pas envie de voir mon Paulo blessé par le sabot d’une tondeuse », ruminait la Dèche, avant d’aller regagner son lit, suivi par une escadrille de GoPros. Bizarrement,  trois joueurs ont échappé à cette surveillance rapprochée. Il s’agit d’Adil Rami, Bacary Sagna et Patrice Evra.

,

Je laisse un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *