Contre Son Camp Rien à foot

Les français pourraient élire leur sélectionneur

Professeur Guilty |  13 janvier 2016

Rien n'interdit de voter en claquettes

Rien n’interdit de voter en claquettes

Une fois n’est pas coutume, le Kazakhstan a ouvert une nouvelle voix démocratique. En effet, la fédération a décidé de soumettre le choix du sélectionneur à un vote, en deux temps. Le premier est pour savoir s’ils souhaitent un sélectionneur kazakh puis ensuite de balancer des noms. Loin de trouver cette idée saugrenue, certains décideurs français soutiennent cette initiative. Bernard Laporte par exemple, a déclaré sur RMC vouloir mettre ce système en place, s’il est élu président de la Fédération française de rugby. Avec un bémol : les votes ne seront ouverts qu’aux adhérents.

Intriguée par cette nouvelle façon de voir le monde en lui demandant son avis, ta team CSC a commandé un sondage auprès de BVA pour voir qui serait l’heureux élu dans l’Hexagone. Et tu verras qu’être né sous le signe de l’Hexagone, c’est pas vraiment une sinécure.

Rassure-toi, le sondage est entièrement financé par tes trois héros. N’oublie pas que les super-héros sont souvent millionnaires.

De la télé, de la star, pas beaucoup de footeux

Premier de ce sondage : Jean-Pierre Pernaut, avec 29,6% des voix. Les raisons principales : son calme, sa sympathie, son expérience, son amour du terroir. À la deuxième place, on retrouve Cyril Hanouna avec 22,7%. Surtout sollicité chez les 18/19 ans, il incarne le côté fun et rassembleur. La danse de l’épaule après chaque but est aussi une motivation déterminante dans ce vote. À la troisième place, une surprise : Catherine Laborde (17,2% des suffrages). Très sincèrement, nous ne nous attendions pas du tout à la retrouver ici. Les Français la sollicitent pour sa gentillesse, sa rigueur et son côté rassurant. Ils sont d’ailleurs 89% à penser qu’elle saurait réconcilier Benzema et Valbuena, autour d’un bon chocolat chaud et d’une gaufre au Nutella un dimanche après-midi pluvieux. En quatrième position, enfin un homme du milieu du football : Raymond Domenech (12,7%). L’homme le plus détesté remonte dans l’estime des Français après avoir exprimé ses opinions dans un livre. Sa cote est aussi boostée grâce à ses interventions dans différents journaux, Le Monde en tête. Les Français socialistes l’apprécient beaucoup et voient en lui un homme réfléchi, très intelligent et incompris. On le voit aussi sur quelques plateaux télés. Bref, Ray is back. Cinquième de ce sondage : Marine Le Pen (11,9%). Bon, inutile de te faire un dessin, certains Français souhaitent une « décolorisation » de l’équipe et le font sentir. BVA nous assure que Georges Frêche a voté de là-haut.

Les autres sollicitations sont anecdotiques, on notera quand même la présence de Jacques Chirac, Calogero, Yannick Noah, Karim Benzema, Alain Delon, La Fouine et Nagui.

Je laisse un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *