Contre Son Camp Rien à foot

Un slogan de la sécurité routière appliqué aux bleus

Professeur Guilty |  19 novembre 2015

Punchline

Punchline

Au-delà des événements perturbants de ces derniers jours, on ne peut pas dire que l’équipe de France soit emballante. On peut même dire qu’elle fait bander que d’une couille. Mais il y a une raison à cela. Depuis l’arrivée de Deschamps, un principe issu de la sécurité routière est appliqué et respecté. Guy Stéphan, l’adjoint fidèle, l’explique sur le site de 40 millions d’automobilistes. « L’équipe de France est une famille. On veut donc du respect, de l’entraide. Un jour, nous étions avec le groupe en balade à Saint-Etienne avant un match et nous avions traversé un parking. Il y avait évidemment des places pour handicapés avec le fameux slogan : « Si tu prends ma place, prends aussi mon handicap ». J’ai eu un flash. J’en ai discuté avec Didier, il a tout de suite été séduit par le concept. Le soir même, nous en avons fait part aux garçons. Cette solution évite des écarts de niveaux trop grands entre eux et a l’avantage de les rassurer. Pour prendre des exemples concrets, contre l’Angleterre, Gignac, numéro 10 de Karim dans le dos a très bien joué son rôle. Il n’a pas pesé et a juste tenté une frappe molle. Sagna a été lent, maladroit, mauvais en défense, pas bon en attaque, exactement comme Debuchy. Tous les deux sont très respectueux l’un de l’autre. C’est sûrement même le meilleur duo. Idem pour Digne, marquage laxiste, passes en retrait à répétition, tout en donnant l’air de gérer. Les tares de Pat’ Evra. Koscielny, un marquage identique à celui de Mamad’. Devant c’est pareil, Griezmann joue comme Govou, Martial comme Malouda en fin de carrière, Pogba comme Abou Diaby. Non, les gars sont solidaires, c’est beau. »

Je laisse un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *