Contre Son Camp Rien à foot

Vincent Labrune va au bout de ses convictions. Il re-tire le corner dans les mêmes conditions que Valbuena.

Professeur Guilty |  22 septembre 2015

perruqueCi-contre : Labrune en perruque

Le président de Marseille, Vincent Labrune, est un homme de convictions. Assurant que ce n’est pas pour quelques bières qu’il faut arrêter le match, il est allé plus loin et a prouvé à tout le monde qu’il était tout à fait possible de jouer dans de telles conditions. Il a donc rappelé hier après-midi tous les supporters présents dans ce fameux virage pour refaire la scène, habillé en short et crampons, mais avec le haut de costume. C’est donc sous une bronca qu’il s’est mis au poteau de corner, il a fait un signe à la foule pour leur demander d’y aller gaiement. Encadré par 9 CRS, il s’est mangé 6 bouteilles de bières pleines qui lui ont explosé en pleine figure. Ensanglanté, il s’est mis à rire et à crier : « Et alors ? Il est où le problème ? Hein Valbuena ? Putain mais faites moi voir ma marionnette pendue bordel de merde ! Je la vois pas ! Mais insultez-moi plus fort nom de Dieu ! Je suis dans un fauteuil là ! Je suis pas une petite baltringue de mes couilles bordel de cul ! Allez me chercher Teddy Riner, je vais lui casser sa putain de gueule avant de tirer mon corner ! ».

Une fois le corner (très mal) tiré, Vincent est allé saluer le public, leur disant des « merci » que l’on pouvait lire sur ses lèvres tuméfiées.

Quelques minutes plus tard, il postait sa vidéo sur Twitter en interpellant Jean-Michel Aulas : « @JM_Aulas tu vois connard? c’était pas compliqué guignol »

Ce à quoi JMA a répondu : « @Vincent_Labrune Jtenkul »

 

Je laisse un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *